« Il faut replacer la science et les savoirs au cœur de la société »
  • Innovation
  • Recherche

Elisabeth Angel-Perez : « Il faut replacer la science et les savoirs au cœur de la société »

La vice-présidente Recherche et innovation  nous présente les principaux axes de la recherche à Sorbonne Université, les projets du moment et les enjeux à venir. 

Elisabeth Angel-Perez

Autour de quels axes s’articule la recherche à Sorbonne Université ?

Élisabeth Angel-Perez : À Sorbonne Université, il y a un cœur de recherche disciplinaire fort qui s'enrichit d’une approche interdisciplinaire que l’université a vocation à promouvoir. Forte de ses trois facultés et des transversalités qui s’y créent, Sorbonne Université sait faire émerger de nouvelles problématiques à l’interface des disciplines. Les instituts et initiatives favorisent cette recherche interdisciplinaire qui fait advenir des problématiques nouvelles et permettent à la recherche disciplinaire de s’enrichir des méthodologies empruntées à d’autres disciplines.

Le deuxième axe est la force de transfert de la recherche, son inventivité, sa créativité qui lui permettent d’avoir un fort impact sur la société. C’est ce que nous cherchons aussi à favoriser par le déploiement du pôle universitaire d’innovation (PUI) mais aussi par une valorisation des contenus de la recherche en lettres et sciences humaines, médecine ou sciences et ingénierie. 

Enfin, le troisième axe est l’internationalisation de la recherche au niveau européen avec notamment une participation active de Sorbonne Université à la construction de l'université européenne 4EU+ tant sur le plan de la recherche que sur celui de la formation, et au niveau mondial avec le développement de partenariats stratégiques permettant la mise en place de cotutelles et de collaborations étroites entre les chercheurs et chercheuses. Sorbonne Université participe, en outre, à différents réseaux de recherche internationaux (International Research Network).

En parlant de ces IRN, Sorbonne Université a récemment établi un partenariat avec le Canada…

É.A-P. :Tout à fait. Nous sommes signataires, avec d’autres universités françaises, d’une convention de collaboration avec différentes universités canadiennes sur les sciences et technologies quantiques. Sorbonne Université, l’université Paris Sciences et Lettres et l’Université Paris Cité constituent, avec le CNRS et l’INRIA, une structure dédiée au quantique dénommée PCQT (Paris Center for Quantum Technologies) et c’est d’une voix commune qu’elles se sont engagées dans cet IRN. 

Pouvez-vous nous parler des nouvelles missions doctorales que Sorbonne Université vient de lancer ?

É.A-P. : Nous venons de dégager un volet de missions doctorales dites d’expertise ou de médiation qui permettront aux doctorantes et doctorants de mobiliser leurs compétences afin de sensibiliser les communautés en interne et en externe sur les problématiques liées à la transition environnementale, au développement durable, à la santé des doctorants ou encore à la valorisation du patrimoine dont Sorbonne Université est dépositaire avec les collections d’anatomie, de minéraux, de paléontologie ou encore de masques… 
Ces missions vont offrir aux doctorantes et doctorants la possibilité d’agir en qualité d’ambassadeurs scientifiques. C'est une autre façon de valoriser leurs compétences par rapport à leurs activités d’enseignement.

Quels sont les grands enjeux à venir pour votre vice-présidence ?

É.A-P. : L’un des enjeux forts est de replacer la science et les savoirs au cœur de la société, et de lutter contre la désinformation. L’une de nos missions, en tant qu’universités de recherche intensive, est de déjouer ces fausses informations. Récemment, avec les dernières crises, nous avons vu à quel point il est important de faire confiance aux scientifiques.

Il faut réussir à faire en sorte que les scientifiques de Sorbonne Université prennent une part active dans toutes les décisions comme c’est le cas, par exemple, pour le dernier rapport du GIEC rédigé par Jean Jouzel. Les scientifiques doivent s’affirmer comme des personnes ressources pour relever les grands défis sociétaux. 
Nous devons par ailleurs développer la diplomatie scientifique pour permettre de sensibiliser les décideurs mais aussi médiatiser davantage la parole scientifique. 

En parallèle, Sorbonne Université se lance dans un grand programme de formation continue et d’executive education qui permettra d’assurer ce transfert de connaissances et de savoirs à destination des différents acteurs de la société.

Sur quels autres projets travaillez-vous actuellement ?

É.A-P. : Ils sont nombreux. À titre d’exemple, je souhaite donner une place de choix aux humanités numériques dans le paysage universitaire. L’ensemble des facultés de Sorbonne Université sont impliquées dans ce domaine. Sorbonne Université a l’une des rares chaires en humanités numériques en France. J’aimerais pouvoir fédérer toutes les forces que nous comptons dans ce domaine pour en faire un pôle plus visible et structurant pour notre écosystème. 

4

La Faculté des Lettres de Sorbonne Université sera présente sur le Salon de l'éducation, du 25 au 27 novembre 2022, Paris Expo Porte de Versailles

Les personnels des services d'orientation et d'insertion, accompagnés d'étudiantes et étudiants ambassadeurs, vous accueilleront sur le stand U33, hall 6.

Réorientation semestrielle

Vous avez fait votre rentrée en L1 mais vous avez identifié une autre formation à la Faculté des Lettres, plus cohérente avec votre projet professionnel ? La réorientation semestrielle est un aménagement qui vous permet de changer de licence à l'issue de vos examens du premier semestre. Déposez votre candidature entre le 21 novembre et le 13 décembre.



Prendre des photos au musée ?

Par Sébastien Appiotti

Quand les visiteurs gardent l’œil sur l’objectif

Alexandre de Humboldt, l'eau et le feu.

Par Gilles Fumey

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

193

Parcours de licence

192

Parcours de master

13

Sites et campus

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Les extraordinaires pouvoirs du ventre

Par Harry Sokol

Un fabuleux voyage à la découverte des pouvoirs de notre microbiote.

Apologie de la discrétion

Par Lionel Naccache

Comment faire partie du monde ?

Le Grand Livre des pratiques psychomotrices

Par Anne Vachez-Gatecel, Aude Valentin-Lefranc

Fondements, domaines d'application, formation et recherche

Je marche donc je pense

Par Roger-Pol Droit et Yves Agid

Réussir sa consultation en anglais

Par Dr Pascaline Faure

La recherche en temps d'épidémie

Par Patrice Debré

Du sida au Covid, histoire de l'ANRS

Neurosciences cognitives

Par / Sous la direction de Mehdi Khamassi

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiantes et étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux.

Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignantes-chercheuses, enseignants-chercheurs, chercheurs et chercheuses.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.



Les mondes de Saturne

Par Sébastien Charnoz, Sandrine Vinatier, Sandrine Guerlet, Alice Le Gall

Les mystères de Saturne révélés !

Du Laboratoire Arago à l'Observatoire océanologique de Banyuls

Par / Sous la direction de Guy Jacques et de Yves Desdevises

Une épopée humaine et scientifique

Stem Cell Biology and Regenerative Medicine

Par Charles Durand & Pierre Charbord

River Publishers Series in Biotechnology and Medical Technology Forum