Sorbonne Université dans les médias

Sorbonne Université dans les médias

Les membres de notre communauté scientifique sont régulièrement sollicités par les médias pour leur expertise. Retrouvez leurs interventions.

Sorbonne Université dans les médias

Notre établissement

Sorbonne Université : animation d’un groupe sur les achats durables réunissant universités et ONR, News Tank, 10 avril 2024

"Sorbonne Université anime un groupe d'échange « inter-tutelles » consacré aux achats durables, réunissant 37 membres de 19 universités, ONR et réseau. « Ce groupe se veut à la fois technique et stratégique, car il réunit différentes fonctions, de vice-président à des personnes du service achat. C’est ce qui permet de monter en compétences et d’aborder de nombreux sujets », déclare David Siaussat, conseiller développement durable et transition environnementale de l’université"

Summit (Sorbonne Université) : mutualisation avec le Fablab ; extension des activités à l’Alliance SU, News Tank, 5 avril 2024

"« Le Fablab de Sorbonne Université dispose des compétences, ressources et de l’espace nécessaires pour utiliser du matériel que nous ne pourrions pas déployer au sein de Summit. Il serait d’ailleurs contre-productif pour nous de le faire. Cette mutualisation des ressources permet à la fois des économies d'échelle et une concentration des compétences », déclare Stéphane Labbé, directeur de l’unité de service Summit"

Etoile montante de l’athlétisme, Yanis Meziane, étudiant de Polytech Sorbonne, espère représenter la France aux JO de Paris 2024, Usine Nouvelle, 22 mars 2024

"«Mes professeurs m'avaient même proposé de faire une année sans aucun cours, explique le jeune athlète, mais j'ai refusé. C'est important pour mon équilibre de vie d'aller en classe, de penser à autre chose que mon sport, et en plus, je n'ai pas envie de m'éterniser dans les études.» Aujourd'hui, alors qu'il prépare activement les JOP 2024, Yanis Meziane poursuit sa 4e année d'école, en spécialité agroalimentaire."

Sorbonne Université : appel à candidatures pour la Cité de l’innovation ; mise en service fin 2025, News Tank, 19 mars 2024

"Situé sur le campus Pierre et Marie Curie de Sorbonne Université, la Cité de l’innovation « offrira un environnement dynamique propice à la création et à l’incubation d’entreprises novatrices », indique l’établissement. Sur près de 15 000 m2, le bâtiment proposera notamment un incubateur, une pépinière, un hôtel d’entreprises, un démonstrateur et un pôle événementiel, ainsi que des services logistiques et de conciergerie 24/24 et 7/7."

 

Celsa (Sorbonne Université) : Pascal Froissart directeur, News Tank, 29 janvier 2024

Pascal Froissart est nommé directeur du Celsa Centre d'études littéraires et scientifiques appliquées, devenu l'École des hautes études en sciences de l'information et de la communication (centre d'études littéraires et scientifiques appliquées), école interne de l'Université Sorbonne Université , par arrêté de la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche en date du 16/01/2024, paru au Journal officiel
du 27/01.

 

"Le bilan d’émissions GES de Sorbonne université a baissé en raison de données plus fiables" (David Siaussat), AEF, 18 janvier 2024

Le bilan d’émissions GES 2019 de Sorbonne université s’élève à 38 800 tonnes CO2e, "inférieur de 20 000 tonnes CO2e à 2018, essentiellement en raison de données plus fiables", fruit d’un "travail de fourmi sur les données". C’est ce que déclare David Siaussat, conseiller développement durable et transition environnementale de l’université parisienne dans un entretien à AEF info fin décembre 2023. Labellisation DD&RS, cartographie de la recherche et de la formation en fonction des 17 ODD, recrutement d’un CDD pour le développement du schéma de promotion des achats publics socialement et écologiquement responsables ou encore préparation du schéma directeur via l’organisation d’ateliers, sont les principaux chantiers de l’université, officiellement devenue la première université partenaire du groupement de recherche Labos 1point5 en novembre.

 

Socle commun, nouveau master : Sorbonne université fait évoluer ses formations en lien avec les enjeux écologiques, AEF, 18 janvier 2024

Sorbonne université prépare l’évolution de ses formations pour une plus grande intégration des enjeux écologiques. Première étape, la constitution d’un socle commun de connaissances et de compétences, en lien avec le cahier des charges ministériel de juillet 2023. "Nous sommes actuellement dans la construction [de ce socle] et des phases de test sur des petits effectifs", explique David Siaussat, conseiller développement durable et transition environnementale, lors d’une interview à AEF info en décembre 2023. Autres priorités : la formation des enseignants et la création d’un master transition.

 

Sorbonne Venture : « 100 M€ visés pour investir dans une quinzaine d’entreprises » (N. Drach-Temam), News Tank, 9 janvier 2024

« Sorbonne Université n’en est pas à son premier fonds. Nous avons été la première université française à créer un fonds d’investissement dédié à l’innovation en 2013, Quadrivium Ventures, avec un objectif atteint de 55 M€ levés. Ce fonds a fait ses preuves, et c’est ce qui nous encourage à lancer ce second fonds d’amorçage dédié à la healthtech et la deeptech, avec une visée financière de 100 M€ investis dans une quinzaine d’entreprises. Nous aimerions les atteindre d’ici fin 2024. » C’est ce que déclare Nathalie Drach-Temam, présidente de Sorbonne Université, à News Tank le 08/01/2023. L’université annonçait le 13/12/2023 la création de Sorbonne Venture, en association avec les fonds Audacia et Aloe Private Equity.

 

Partenariats recherche et innovation : 227 accords signés en 2023, News Tank, 9 janvier 2024

News Tank recense 227 partenariats entre acteurs de la R&I Recherche et innovation (recherche et innovation) signés entre le 01/01/2023 et le 31/12/2023. Parmi les universités françaises qui ont le plus signé de partenariats en R&I se trouvent : Sorbonne Université, Université Paris-Saclay, et Université PSL. Chacune a signé trois partenariats en 2023. Une université singapourienne se distingue également avec quatre partenariats conclus : Nanyang Technological University (NTU).

 

Comment débattre sereinement dans les établissements du supérieur ?, L'Etudiant, 4 janvier 2024

Face à certains sujets de société clivants, les établissements de l'enseignement supérieur ne doivent pas reculer. Lieu de débats par essence, les universités et grandes écoles ont au contraire un rôle à jouer pour faire vivre les divergences tout en respectant leur neutralité institutionnelle (...) "Il y a beaucoup d'attention portée sur tel ou tel événement sensible, mais cela ne représente en réalité qu'une partie infime de l'iceberg de ceux que nous organisons", replace Pierre-Marie Chauvin, vice-président de Sorbonne Université.

 

Sorbonne Université : désabonnement du WOS (Clarivate) ; partenariat à venir avec OpenAlex, News Tank, 13 décembre 2023

Sorbonne Université se désabonne de la base de publications scientifiques WOS (Web of Science) proposée par Clarivate : à compter du 01/01/2024 les accès de l'établissement seront coupés, indique-t-elle à News Tank le 13/12/2023. L’université met en avant sa politique de science ouverte et indique qu’elle réoriente ses efforts « vers l’exploration d’outils ouverts, libres et participatifs ». L'établissement « travaille à la consolidation d’une alternative durable et internationale, en s’appuyant notamment sur l’outil OpenAlex », une base de données bibliographique et bibliométrique ouverte.

 

Organisation de la recherche : « Un chantier pour tout le monde » (Michel Deneken, Udice), News Tank, 11 décembre 2023

« Le chantier est pour tout le monde, il est forcément extrêmement vaste. Le président de la République a plusieurs fois parlé de courage ; il faudra qu’on en ait pour mettre en œuvre ce chantier », déclare Michel Deneken, président d’Udice, à News Tank le 11/12, en réaction aux annonces sur l’avenir de la recherche d’Emmanuel Macron, président de la République, le 07/12 (...) Nathalie Drach-Temam, VP d’Udice, déclare à News Tank :« Cette clarification va permettre de faire progresser la recherche, et c’est par nos chercheurs et enseignants-chercheurs, nos doctorants et nos unités de recherche que nous allons y parvenir. C’est en simplifiant le quotidien, en redonnant du temps long à la recherche et en mobilisant les financements adaptés. Nous avons tous les éléments pour avancer, avec le challenge de réussir en 18 mois. »

Sciences et ingénierie

Sorbonne université inaugure Sumo, sa nouvelle plateforme d'optique ultrarapide, AEF Info, 29 mars 2024

"Sorbonne université se dote d’une nouvelle plateforme d’optique ultrarapide, inaugurée mercredi 27 mars 2024 au sein de la faculté des sciences et ingénierie. Nommée Sumo (spectroscopie ultrarapide et de magnéto-optique), cette initiative est mise en place par l’Institut des nanosciences de Paris (Sorbonne université/CNRS) avec le soutien de la région Île-de-France. Sumo s’adresse aux équipes de recherche travaillant sur des projets interdisciplinaires."

La baignade dans la Seine enfin autorisée en 2025 : mais oserez-vous vous jeter à l’eau ?, Le Parisien,  2 février 2024

À Paris, le fleuve, sur lequel se dérouleront cet été des épreuves olympiques, devrait accueillir ses premières zones de baignade en eau libre l’année prochaine. La fin d’un serpent de mer politique de plusieurs décennies (...) « Ces structures retirent jusqu’à 99, 9 % des pathogènes, c’est très bien, mais insuffisant, calcule Jean-Marie Mouchel, hydrologue à Sorbonne Université. L’eau qui sort reste dix fois trop concentrée en bactéries et particules virales pour que l’on puisse s’y baigner. »

Oise : ce champignon qui « digère » les hydrocarbures pourrait  dépolluer nos sols, Le Parisien, 19 janvier 2024

Talaromyces helicus. Voici le nom du champignon qui pourrait bien révolutionner la dépollution des sols
où se sont accumulés des hydrocarbures issus de l’activité humaine.  Antoine Fayeulle, enseignant-chercheur à l’Université de technologie de Compiègne (UTC) au sein du laboratoire TIMR (Transformations intégrées de la matière renouvelable), est passionné de mycologie (...) Désormais, une autre doctorante, Salomé Bertone, travaille à rendre concrète cette découverte. Grâce à un partenariat avec Sorbonne Université, elle a travaillé avec la microbiologiste Sylvie Collin du laboratoire METIS.

 

Des microparticules pour étudier le comportement des bactéries dans un écoulement, La Gazette du Laboratoire, 3 janvier 2024

L'étude expérimentale de microparticules dotées d'une queue hélicoïdale, placées dans un fluide, permet de mieux comprendre le comportement des bactéries dans des écoulements. Les résultats obtenus au laboratoire Physique et mécanique des milieux hétérogènes (PMMH, CNRS/ESPCI-PSL/Sorbonne Université/Université Paris Cité) , en collaboration avec l'Université de Vienne (Autriche), sont publiés dans la revue PNAS.

ChatGPT et droits d’auteur : le New York Times, héraut de la liberté de la presse, France 24, 29 décembre 2023

Le New York Times a intenté une action en justice mercredi contre OpenAI et Microsoft, affirmant que les deux entreprises ont utilisé ses articles sans autorisation pour développer leurs technologies d’intelligence artificielle. Selon le journal, cela peut nuire à sa réputation et à ses revenus publicitaires  (...) "La force de la plainte du New York Times réside dans son argumentaire en faveur de la protection de la liberté de la presse", estime Giada Pistilli, éthicienne pour la start-up française Hugging Face et chercheuse à Sorbonne Université. "

 

Mission Bougainville, un partenariat Marine Nationale – Sorbonne Université – Plankton Planet, Ambassade de France aux Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu, 21 décembre 2023

« Je m’appelle Mathilde, j’ai 23 ans et je suis engagée en tant que Volontaire Officier Aspirant Biodiversité (VOA.B) dans le cadre de la Mission Bougainville, qui vise à établir une mesure pérenne du microbiome marin. Ce projet, qui a été lancé officiellement au mois de septembre dernier, est né de l’envie d’unir les forces que possèdent les acteurs majeurs du projet : la Marine nationale, Sorbonne Université et le consortium international de scientifiques PlanktonPlanet.

 

Technologie : les découvertes prometteuses s’enchaînent dans le quantique, Challenges, 17 décembre 2023

Amazon Web Services, Alice & Bob, IBM, Qubit Pharmaceuticals… Dans le domaine du quantique, les découvertes se multiplient. Autant d’annonces qui démontrent l’intérêt des spécialistes pour cette technologie que certains croyaient tombée aux oubliettes (...) La start-up française Qubit Pharmaceuticals a annoncé une percée majeure : associée à Sorbonne Université, elle a réussi une simulation de calculs quantiques à plus de 40 qubits exacts sur un ordinateur classique. La découverte offre d’importants débouchés dans le domaine de la recherche médicale, notamment « dans la mise au point de traitements pour les maladies infectieuses et les cancers », explique Jean-Philip Piquemal, cofondateur et directeur scientifique de Qubit Pharmaceuticals, qui dirige le Laboratoire de chimie théorique de Sorbonne Université.

 

Quantique : Une start-up française bat un record, Challenges, 6 décembre 2023

D’Amazon à IBM, les annonces se multiplient, ces dernières semaines, dans la recherche sur l’informatique quantique. Comme pour reprendre la main sur la communication après les torrents d’information déversés depuis le début de l’année par les acteurs de l’intelligence artificielle générative. Au milieu de cette tourmente, une start-up française annonce ce mercredi 6 décembre une percée technologique majeure. Qubit Pharmaceuticals, associé à Sorbonne Université, ont réussi une simulation de calculs quantiques à plus de 40 qubits exacts sur un ordinateur classique.

 

Simulation quantique : Qubit Pharmaceuticals annonce une « percée majeure », Les Echos, 6 décembre 2023

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Depuis sa création en 2020, Qubit Pharmaceuticals planche sur des algorithmes quantiques qui permettraient de modéliser des molécules et ainsi de découvrir de nouveaux médicaments. Mais jusqu'ici, la jeune société ne trouvait pas de machines suffisamment puissantes pour les faire tourner. C'est désormais chose faite, ou quasiment : un simulateur (émulateur dans le jargon informatique) , baptisé Hyperion-1, a été mis au point par la société tricolore, en partenariat avec Sorbonne Université.

 

Welinq gèle la lumière pour faire parler les processeurs, Curieux !, 4 décembre 2023

L’ordinateur quantique, c’est déjà une réalité. Sauf que ses performances restent très modestes. Welinq a mis au point une mémoire quantique qui permet de doper les processeurs en les faisant dialoguer (...) On en était là depuis cinq ans jusqu’à ce que les chercheurs du Laboratoire Kastler Brossel (LKB) et du Laboratoire d’Informatique de Sorbonne Université (LIP6) parviennent au record du monde de mémoire quantique en utilisant des atomes neutres refroidis. Tom Darras précise : « pour arrêter la lumière, elle doit rencontrer un milieu matériel. » Ce sont ces atomes piégés « qui stockent la lumière dans son état quantique. Et elle revient à son état lumineux quand on lui demande ». Résultat : les photons se rencontrent à la demande, ce qui permet de mettre en réseau les processeurs dont on a besoin.

Humanités et société

Une victoire oubliée ? Chesapeake, septembre 1781, Marine & Océans, 2 février 2024

Pour ce dixième Fil de l’épée avec Paroles d’Histoire, Le Collimateur se penche sur ce qui est peut-être la plus importante victoire navale française de l’histoire, la bataille de la Chesapeake de 1781, avec Olivier Chaline, professeur d'histoire moderne à la faculté des Lettres de Sorbonne Université et Jean-Marie Kowalski (Ecole Navale).

 

La véritable histoire du naufrage de la Méduse (qui a inspiré le tableau de Géricault), Europe 1, 26 janvier 2024

Stéphane Bern raconte, à l’occasion des 200 ans de la disparition du peintre Théodore Géricault, une véritable scène d’horreur en pleine mer figée à jamais sur la toile du peintre français, devenue la plus célèbre de ses peintures. Ou la véritable histoire du naufrage de la Méduse, qui a inspiré le tableau de Géricault (...) Pour en parler, Stéphane Bern reçoit Jacques-Olivier Boudon, historien, professeur d’histoire contemporaine à Sorbonne Université, président de l’Institut Napoléon et auteur de "Les Naufragés de la Méduse" (Tallandier).

 

Quelles sont les racines du complotisme ?, France Culture, 26 janvier 2024

Comme tous les vendredis, Géraldine Muhlmann et ses invités se penchent sur l'actualité avec un regard philosophique. La montée des phénomènes de désinformation profite au complotisme. Quelles sont les racines du complotisme ? Avec Gérald Bronner, professeur de sociologie à Sorbonne Université.

 

Voyage en Corée : du nord au sud, deux visions de la technologie ?, France Culture, 26 janvier 2024

Alors que le soft power sud-coréen semble avoir atteint son apogée ces dernières années, la Corée du Nord, elle, semble accroître encore la pression pour fermer son pays à toute influence extérieure. Avec Dominique Barjot, professeur d’histoire économique contemporaine à Sorbonne Université où il enseigne la business history.

 

Hélène L'Heuillet : "Il faut pardonner certaines défaillances des parents", France Inter, 9 janvier 2024

"Parents défaillants" est le titre de la récente tribune de la philosophe et psychologue Hélène L'Heuillet, maîtresse de conférences en philosophie politique et éthique à Sorbonne Université dans Libération. Elle y dénonce les récentes annonces du gouvernement portée par la ministre des Solidarités et des Familles, Aurore Bergé.
 

Empire et Église en Russie du 16e siècle à aujourd'hui, France Culture, 24 décembre 2023

"En Occident, on n'associe plus particulièrement la Russie et les Russes à une forme de guerre extrême, offensive ou défensive. Dans le discours russe jusqu'à nos jours, la guerre et la religion orthodoxe occupent toujours la première place." écrit Pierre Gonneau, dans son ouvrage La guerre russe ou le prix de l'Empire. Entretien sur le rapport entre la guerre et la religion orthodoxe dans l'histoire de l'Empire russe avec Pierre Gonneau, professeur à Sorbonne Université et directeur d'études à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes.

 

Genre, langage et non binarité : de la bonne utilisation des pronoms, Têtu, 7 décembre 2023

Reflet des réflexions sociétales sur l’identité de genre, le pronom « iel » est entré dans la version papier du dictionnaire Petit Robert cette année. Comment bien l’utiliser ? Aperçu des habitudes linguistiques à intégrer pour garantir un climat professionnel inclusif (...) Pour Gilles Siouffi, professeur en langue française à Sorbonne Université, le choix de Charles Bimbenet, directeur général des éditions Le Robert, d’intégrer ce pronom dans le dictionnaire est tout à fait pertinent. « Il agit dans une position d’observation des usages, et a eu tout à fait raison de l’ajouter puisque pour les personnes non binaires, il y a un véritable besoin en termes de langue ». Julie Neveux, maîtresse de conférences en linguistique  exerçant également à La Sorbonne Université, expliquait quant à elle au micro de France Culture, en 2021, que ce phénomène est « très cohérent par rapport aux avancées sociales sur les réflexions quant au genre comme construction sociale ».

 

Médecine et santé publique

...

Secrets de psychiatres : ces patients qui mangent du papier, Le Point, 2 février 2023

Son péché mignon ? Se nourrir de substances non comestibles. Chaque dimanche, Béatrice dévore le missel volé à la messe, comme s’il s’agissait d’une confiserie. Dans cette série inédite, les psychiatres Hugo Bottemanne (1) et Lucie Joly (2) nous font découvrir ces troubles hors du commun qui frappent, souvent dans le secret, aussi bien l'anonyme que le proche, le parent, l'ami… À travers un récit passionnant et sensible, les deux médecins décryptent les cheminements obscurs et souvent inquiétants de la maladie mentale.

(1) Hugo Bottemanne est psychiatre à l'hôpital Bicêtre et chercheur associé à l'Institut du cerveau (ICM) et dans l'équipe Moods de l'université Paris-Saclay.
(2) Lucie Joly est psychiatre aux hôpitaux Saint-Antoine et Trousseau, spécialisée dans la santé mentale des femmes, et enseignante à Sorbonne Université.

Le syndrome de Münchhausen : ces malades imaginaires prêts à tout, Le Point, 26 janvier 2024

Aucun médecin, aucun examen n’ont réussi à diagnostiquer le mal qui ronge Alexandrine. Ce mystère médical est d’autant plus épais qu’une seule personne en connaît la clé : Alexandrine. Par Dr Hugo Bottemanne, psychiatre à l'hôpital Bicêtre et chercheur associé à l'Institut du cerveau (ICM) et dans l'équipe Moods de l'université Paris-Saclay et Dr Lucie Joly, psychiatre à l'hôpital Saint-Antoine et Trousseau, spécialisée dans la santé mentale des femmes, et enseignante à Sorbonne Université.

 

«Onde de la mort» : la mort cérébrale serait potentiellement réversible, Pourquoi Docteur ?, 26 janvier 2024

Des chercheurs ont découvert l’origine de “l’onde de la mort”, une activité cérébrale importante qui survient lorsque le cerveau est privé d’oxygène (...) "Cette nouvelle étude fait progresser nos connaissances sur les mécanismes neuronaux qui sous-tendent les changements d’activité dans le cerveau à l’approche de la mort. Il est désormais établi que d’un point de vue physiologique, la mort est un processus qui prend son temps…" précise le Pr. Stéphane Charpier (Sorbonne Université), responsable de l’équipe de recherche.

 

Grossesse et maladies chroniques, RFI, 9 janvier 2024

Pour les femmes atteintes de maladies chroniques, la grossesse demande un suivi adapté. Certains traitements de maladies comme l’épilepsie, les problèmes de thyroïde, l’hypertension artérielle ou encore le diabète peuvent perturber la grossesse, voire compliquer l’accouchement. Des médicaments peuvent se révéler incompatibles avec la grossesse et leur prise doit être interrompue. Avec le Pr Marc DOMMERGUES, gynécologue-obstétricien et chef de service gynécologique-obstétrique à la Pitié-Salpêtrière, APHP Sorbonne Université.

Pathogène X : se préparer à la prochaine pandémie, en partenariat avec l’Académie des sciences, l'Humanité, 24 décembre 2023

Alors que la crise du Covid n’est pas terminée, nous devons être prêts face aux futures maladies infectieuses émergentes, qui seront causées par un agent pathogène encore inconnu. Tour d’horizon des piliers d'une lutte efficace avec Dominique Costagliola, biomathématicienne et épidémiologiste, directrice de recherche émérite à l’Inserm au sein de l’Institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique (Inserm, Sorbonne Université), est membre de l’Académie des sciences.

 

La première carte 3D d'une tête humaine embryonnaire, Le Quotidien du Médecin, 21 décembre 2023

Avec un simple casque de réalité virtuelle, il est aujourd'hui possible de se promener dans une tête humaine en développement. Les travaux de recherche ayant permis cette modélisation tridimensionnelle ont fait l'objet d'une publication dans la revue Cell. Élaborée par l'équipe d'Alain Chédotal, directeur de recherche Inserm à l’Institut de la vision (Inserm/CNRS/Sorbonne Université) et professeur au laboratoire MéLiS des Mécanismes en sciences intégratives du vivant (Inserm/CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/Hospices civils de Lyon), cette carte 3D de la tête humaine en développement est un outil qui pourra considérablement améliorer les connaissances scientifiques.

 

Vieillissement : la science se déride !, France Culture, 12 décembre 2023

Comment expliquer le mécanisme d’adaptation aux dommages des télomères dans le processus de vieillissement ? Reportage à l’Institut de Biologie Paris Seine, de Sorbonne Université, en compagnie de Zhou Xu, directeur de recherche qui étudie les mécanismes moléculaires d’adaptation aux dommages de l’ADN, qui participe au vieillissement et parfois même, à l’émergence de certains cancers.

 

Ces 5 signes avant-coureurs d'une sclérose en plaques, selon des chercheurs français, Aufeminin.com, 12 décembre 2023

Des chercheurs ont déterminé les 5 signes avant-coureurs qui permette d'établir un diagnostic de sclérose en plaques. Ils estiment que plusieurs mécanismes biologiques peuvent apparaître jusqu'à 5 années avant la maladie (...) La Pr. Céline Louapre (Sorbonne Université, AP-HP), neurologue à l'hôpital Pitié-Salpêtrière et responsable du centre d'investigation clinique de l'Institut du Cerveau, a notamment expliqué sur ces symptômes : "Nous pouvons affirmer qu'il s'agit de signes cliniques avant-coureurs, probablement liés à des lésions du système nerveux, chez des patients qui recevront plus tard un diagnostic de sclérose en plaques".