Expertise scientifique : comment peser dans le débat public ?
  • Alliance Sorbonne Université

Expertise scientifique : comment peser dans le débat public ?

Dans une période de contestation généralisée des discours d’autorité, le statut de l’expert scientifique s’est à la fois banalisé et dégradé, sous l’effet d’une triple crise : politique, médiatique, scientifique. Le grand bénéficiaire de cet affaiblissement est le lobbying sous toutes ses formes. Il est donc capital de comprendre les modes opératoires, complexes et souvent masqués, de ces « industries de l’influence ».

Dans le cadre du projet SOUND, le séminaire intitulé « Expertise scientifique : comment peser dans le débat public ?» ambitionne de construire au sein de Sorbonne Université et des membres de l’Alliance une culture partagée s’appuyant sur des questionnements collectifs éclairés par un dialogue entre des acteurs académiques et des « tiers », fins connaisseurs des modes de circulation de l’information et de leurs évolutions.

Le séminaire a un double objectif :

  • Contribuer à une cartographie critique des jeux d’influence

La question de l’influence n’est pas nouvelle mais les mécanismes s’en sont considérablement sophistiqués et restent souvent méconnus de la plupart. En apporter une connaissance fine, au-delà des cercles initiés, est donc une question d’intérêt public.

  • Participer à une réflexion collective sur les nouvelles modalités de diffusion de l’expertise pour peser davantage dans le débat public

Parallèlement, il faut repenser collectivement la diffusion et à la promotion de ces actions et s’interroger également en termes d’influence, en commençant par cibler les bons supports éditoriaux et les partenariats médiatiques pertinents.

Ce séminaire de 6 séances s’adresse prioritairement aux membres des établissements de l’Alliance Sorbonne Université

Les personnes extérieures intéressées peuvent toutefois y participer, dans la limite des places disponibles.

Participation gratuite, sur inscription, le séminaire est proposé en présentiel et en visio-conférence.
Les séances se dérouleront de 14h à 16h (sauf celle du 29 février, de 15h30 à 17h30) et seront suivies d'échanges informels autour d'un moment convivial.

Programme :

    Comprendre les enjeux d'une approche systémique des mécanismes de l'influence

    Comprendre les enjeux d'une approche systémique cherchant à mettre au jour le « champ organisationnel » d’un champ pour faire avancer les connaissances sur les mécanismes de l’influence et de réfléchir aux conditions de mise en œuvre d’une approche de ce type.
    Fil conducteur : les industries agro-alimentaires. Avec Daniel Benamouzig, professeur à Science po et co-auteur de Les lobbys au menu. Les entreprises agro-alimentaires contre la santé publique.
    Le 1er février 2024 / Le détail de la séance.

    Expertise scientifique : comment peser dans le débat public ? - Séance 1

    Comprendre les mécanismes de mise sur le marché

    Mieux connaître les mécanismes complexes (entre le supranational et la national) de mise sur le marché des produits agro-chimiques, la nature des études scientifiques servant à éclairer les décisions et les interstices propices aux actions de l’influence.
    Fil conducteur : les produits agro-chimiques. Avec Charlotte Grastilleur, directrice générale déléguée en charge des produits réglementés à l'Anses, Jean-Noël Jouzel, directeur de recherche au CNRS et Giovanni Prete, maître de conférences en sociologie à l'Iris - Université Sorbonne Paris Nord.

    Le 29 février 2024 à 15h30 / Le détail de la séance.

    Expertise scientifique : comment peser dans le débat public ? - Séance 2

    Appréhender les enjeux de la mise en débat public

    Cerner les enjeux de l’enquête publique environnementale dans les projets susceptibles d’affecter l’environnement (acteurs, méthodes, etc.). Comprendre son impact dans la mise en débat public et à l’agenda politique. 
    Fil conducteur : le rôle de l'enquête publique environnementale. Avec Ilaria Casillo, vice-présidente de la Commission nationale du débat public et Loïc Blondiaux, professeur de science politique à l’université Panthéon-Sorbonne.
    Le 21 mars 2024 / Le détail de la séance.

    Expertise scientifique : comment peser dans le débat public ? - Séance 3

    Prendre en compte les enjeux de l’information du consommateur

    Comprendre les enjeux d’une information facilement compréhensible pour le consommateur et la part prise par les scientifiques dans l’élaboration des scores. Saisir les enjeux des alternatives proposées par les industriels.
    Fil conducteur : les scores et labels. Avec Serge Hercberg, créateur du Nutriscore  et un fondateur de la start-up Yuka.
    Le 2 mai 2024 / Le détail de la séance.

    Expertise scientifique : comment peser dans le débat public ? - Séance 4

    Comprendre le rôle des influenceurs « Science et Éducation »

    Comprendre le positionnement des influenceurs Science et Éducation les plus suivis, les visions de la science qu'ils proposent et comment sont documentées scientifiquement les séquences proposées.
    Fil conducteur : l'intelligence artificielle. Avec Valérie Jeanne-Perrier, professeure au Celsa Sorbonne Université et Émilie Bessard, cheffe du département Actualités & Audiovisuel à Universcience.
    Le 30 mai 2024 / Le détail de la séance.

    Expertise scientifique : comment peser dans le débat public ? - Séance 5

    Prendre la mesure de la diversité d’actions des industriels auprès des instances européennes

    Comprendre les modes de communication et d’action des industriels auprès des instances européennes pour lutter contre la notion de responsabilité élargie des producteurs de plastique.
    Fil conducteur : le cycle de vie du plastique. Avec Stéphane Horel, journaliste d'investigation au journal Le Monde.
    Le 20 juin 2024 / Le détail de la séance.

    Expertise scientifique : comment peser dans le débat public ? - Séance 6

    Organisation :

    Le séminaire est porté par Laurent Petit, professeur en Sciences de l’information et de la communication à Sorbonne université (Inspé, Gripic), directeur-adjoint du GIS Innovation, Interdisciplinarité, Formation et chargé de mission « Expertise – Médias – Société » dans le cadre du projet SOUND. Parmi ses interventions dans les médias sur le sujet :

    Laurent Petit