• Communiqué de presse

Évaluer le confort respiratoire de patients ventilés artificiellement en réanimation

Le 19 novembre 2019

Des équipes des services d’anesthésie-réanimation et de pneumologie, médecine intensive et réanimation (département R3S) de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP, de Sorbonne Université, de l'INSERM (équipe mixte-UMRS1158) et du centre de neuroscience translationnelle, IHU coordonné par l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière*, ont mené des travaux qui démontrent, pour la première fois, la possibilité d’évaluer le confort respiratoire de patients ventilés artificiellement en réanimation grâce à des signatures électroencéphalographiques spécifiques.

Ces travaux, qui permettent d’envisager des progrès importants dans la prise en charge de ces patients incapables de communiquer verbalement, ont fait l’objet d’une publication le 12 novembre 2019 au sein de la revue Scientific Reports.

La dyspnée (le fait de manquer d'air, d’avoir du mal à respirer ou d’étouffer) représente une très grande souffrance qui, paradoxalement, est plus fréquente et intense chez les patients recevant une assistance ventilatoire mécanique. Pour ces patients, pour qui il est impossible de communiquer verbalement avec les soignants,  la souffrance est encore plus importante.

Cette situation de souffrance respiratoire reste encore trop rarement évaluée correctement alors qu’optimiser le confort des patients hospitalisés en réanimation est un objectif majeur. La dyspnée participe à l’expérience traumatisante que peut constituer un séjour en réanimation. Elle est associée à un allongement de la durée de ventilation.

L'étude publiée dans la revue Scientific Reports est une étude pilote qui a porté sur 12 patients dyspnéiques se trouvant sous assistance respiratoire mécanique. Les auteurs de ces travaux émettent l’hypothèse que l’optimisation des réglages du ventilateur (pression, pente, trigger), en vue de soulager la dyspnée, serait associée à des modifications de l'activité cérébrale. Les résultats de ces travaux montrent que l’amélioration de la dyspnée est cohérente avec des changements constatés sur l’électroencéphalographie (EEG) dans presque tous les cas.

Il s’agit de la première étude qui montre que l’évolution de la dyspnée peut être associée à des changements mesurables par électroencéphalographie (EEG) chez les patients hospitalisés en réanimation sous ventilation mécanique. Ces changements ont été mis en évidence à l'aide d'algorithmes brevetés, issus de la collaboration UMRS1158-ICM, et définissant de véritables "biomarqueurs neurophysiologiques de la dyspnée".

 Ces résultats ouvrent la voie à un monitorage du confort respiratoire au cours de la ventilation assistée, permettant de générer des interactions patients-soignants en réponse à des alarmes spécifiques, et ainsi d’enclencher des procédures diagnostiques et thérapeutiques adaptées. Ces travaux ont fait l’objet d’un partenariat industriel avec Air Liquide Medical Systems et la startup MyBrain Technologies.

*Partenaires de l’IHU-ICM : Sorbonne Université, l’Inserm, le CNRS et l’AP-HP

 

Source: Adjusting ventilator settings to relieve dyspnoea modifies brain activity in critically ill patients: an electroencephalogram pilot study, Mathieu Raux, Xavier Navarro-Sune, Nicolas Wattiez, Felix Kindler, Marine Le Corre, Maxens Decavele, Suela Demiri, Alexandre Demoule, Mario Chavez & Thomas Similowski

Université d'été

Profitez de la période estivale pour garder le rythme et vous enrichir grâce aux cycles de conférences ouverts à tout public durant le mois de juillet !
 



L’abstraction

Par Arnauld Pierre et Pascal Rousseau

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

La Rue qui nous sépare

Par Célia Samba

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Ça se passe à la Faculté des Sciences et Ingénierie

Tout voir

Des formations riches et exigeantes

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.