Pauline Mancina

Pauline Mancina

Docteure et formatrice indépendante

Ce qui nous semble anodin ne l’est pas pour les autres : nous gérons et synthétisons une grande quantité d’informations, ce qui est une capacité recherchée dans le monde de l’entreprise.

Pauline Mancina est une toute récente diplômée de Sorbonne Université. Doctorante dans l’école doctorale Histoire de l’art et archéologie, elle a soutenu sa thèse le 13 avril dernier. Son sujet de thèse a pour thème la symbolique alimentaire en Méso-Amérique. Pauline questionne l’identité mésoaméricaine à travers la cuisine et fait la synthèse des découvertes archéologiques sur plus de 2000 ans et dans une zone géographique qui s’étend du Mexique au Costa-Rica.


Pauline a témoigné de son parcours et de ses projets lors d’un e-café carrière le 25 mars et nous avons découvert un parcours étonnant. Elle a créé sa micro entreprise en 2018. Elle est aujourd’hui formatrice indépendante et anime des thématiques allant de la gestion de projet à la communication professionnelle écrite et orale, en passant par la pédagogie à distance.
Comment en est-elle arrivée là ? Pauline nous raconte qu’elle a suivi de nombreuses formations proposées par le Collège doctoral qui ont été pour elle « une bouffée d’oxygène car elles permettent de rencontrer d’autres doctorantes et doctorants de domaines différents ». C’est à cette occasion qu’elle a fait connaissance d'Anne Cherret du Cabinet United Partners qui l’a incitée à la création de son activité.
Pauline ne compte pas s’arrêter là. Elle souhaite maintenant suivre la formation diplômante du dispositif PEPITE. C’est dans les ateliers organisés par Axelle Ferraille, référente entreprenariat de la faculté de Lettres, qu’elle a entendu parler de ce dispositif qui a pour objectif de sensibiliser les étudiantes et étudiants à l’esprit d’entreprendre et de les accompagner dans la construction et la réalisation de leurs projets entrepreneuriaux. Ce dispositif permet d’obtenir le diplôme d’étudiant entrepreneur (D2E). Selon Pauline, faire partie de ce dispositif lui permettra de reprendre en main sa micro entreprise, de la développer et de gagner en visibilité. Elle compte sur PEPITE pour en apprendre plus concernant le marketing et les aspects juridiques, pour développer une identité spécifique, un site web et mieux cibler son public. Elle déposera un dossier de candidature prochainement et connaitra les résultats en juin. Elle espère ainsi pouvoir entrer en formation en septembre et suivre les cours du soir à raison de 3 heures par semaine. Cette formation lui permettra aussi d’être accompagnée par un mentor dans son projet entrepreneurial.


Et la recherche dans tout cela ? Passionnée d’archéologie, Pauline n’abandonne pas l’idée de continuer d’avoir une activité de recherche ou de s’engager dans la médiation scientifique. Comme elle le dit si bien « repartir en fouille et stabiliser mon entreprise sont deux objectifs ancrés dans ma tête et dans mon emploi du temps ». Malgré le succès de son activité, elle reste prudente et consciente des risques, ce qui explique qu’elle « ne veuille pas mettre pas tous ses œufs dans le même panier ».
Quand finalement, nous l’interrogeons sur ce qu’elle retient des compétences des doctorantes et des doctorants, elle évoque comme une des qualités principales, la curiosité. Elle ajoute « ce qui nous semble anodin ne l’est pas pour les autres. Par exemple, nous gérons et synthétisons une grande quantité d’informations, ce qui est une capacité recherchée dans le monde de l’entreprise ». Lorsque nous lui demandons des conseils pour les doctorantes et les doctorants, elle répond qu’ils ne doivent pas hésiter à saisir les opportunités et à regarder si certains aspects de leurs sujets de thèse ne pourraient pas servir de base à la création d’une activité nouvelle. Elle concède que « nous manquons souvent de recul par rapport à nos compétences ». Et finit par conclure « Anne Cherret a eu ce regard, elle a su détecter le potentiel que je ne voyais pas ».

 

Université d'été

Profitez de la période estivale pour garder le rythme et vous enrichir grâce aux cycles de conférences ouverts à tout public durant le mois de juillet !
 



L’abstraction

Par Arnauld Pierre et Pascal Rousseau

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

La Rue qui nous sépare

Par Célia Samba

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Ça se passe à la Faculté des Sciences et Ingénierie

Tout voir

Des formations riches et exigeantes

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.