Camille Martial

Camille Martial

Orthophoniste et entrepreneuse

Il est important d’avoir un projet porteur de sens. Cette vision à long terme nous permet de tenir dans les moments difficiles.

Diplômée du master d'orthophonie de la faculté de Médecine, Camille Martial a lancé Cérébro, une plateforme qui propose aux orthophonistes des applications, du matériel, des formations et des revues de littérature pour améliorer la prise en charge des patients.  

Comment est né le projet Cérébro ?

Camille Martial : Il a débuté lors de mon stage de deuxième année avec Vincent Vidmaire qui est aujourd’hui mon associé. À cette période, je m’interrogeais sur l’efficacité des exercices que l’on proposait aux patients. J'ai commencé à beaucoup lire sur la neurologie, et j’ai découvert la pratique basée sur les preuves. Pour adapter au mieux la prise en charge, cette méthode tient à la fois compte du patient (de sa situation, histoire, préférences, disponibilités, etc.), de l’expertise du clinicien (des exercices qui ont marché avec d'autres patients, du contexte de la prise en charge, etc.) et des preuves scientifiques issues des études.

Pour la mettre en place, cette approche demande un lourd investissement : il faut réaliser une veille scientifique et construire des outils qui permettent de mesurer de façon chiffrée l’efficacité de la thérapie. Ce travail chronophage freine souvent les orthophonistes qui sont déjà débordés par le nombre de patients à suivre. Pendant mon stage, nous avons donc eu l’idée avec Vincent de développer une plateforme qui leur offre des revues de littérature, du matériel clinique et des applications de rééducation permettant d'automatiser les calculs et le suivi des patients.

Comment l'avez-vous développé ?

C. M. : Durant mon stage, j’ai commencé à lire des articles scientifiques et à construire des tâches qui permettent de mesurer l’efficacité clinique d’une thérapie. L’année suivante, nous avons lancé le développement de la plateforme et nous avons commencé à construire le matériel de rééducation. Nous avons été rejoints par Théo Benvenuti, notre développeur et futur associé, qui a développé notre site internet et une première application de rééducation à destination des patients aphasiques et des orthophonistes.  

Il existe déjà des applications dans le domaine de l'orthophonie. Quelle est votre plus-value ?

C. M. : Notre originalité tient au fait que nous avons adopté une pratique basée sur les preuves pour proposer des exercices de qualité qui reposent sur une revue de littérature. Nous proposons également de suivre la progression de nos patients et d’avoir une évaluation clinique sérieuse avant et après la thérapie grâce à des outils rigoureux.  En fait, nous avons construit les outils dont nous rêvions pour notre pratique en cabinet. Dans une volonté de transparence, nous mettons également à disposition des utilisateurs nos méthodes d’analyse, nos critères d'exclusions et toutes les informations sur la façon dont nous construisons nos outils.

En 2021, vous avez intégré le D2E (diplôme étudiant-entrepreneur) à la faculté des Lettres. Que vous a apporté cette formation ?

C. M. : Ce diplôme porté par le Celsa m'a permis d'avoir un encadrement et des ressources. Quand nous nous sommes lancés dans l’aventure entrepreneuriale avec mon associé, nous n’avions aucune compétence dans le domaine. Grâce au D2E, j’ai acquis des notions essentielles à l’entrepreneuriat et réalisé mes premiers entretiens exploratoires auprès d’orthophonistes pour recueillir leurs besoins.
J’ai également été accompagnée pendant un an par une mentore qui m’a aidée dans l’avancement du projet et la préparation des entretiens importants. Cet accompagnement bienveillant a été essentiel pour garder confiance en notre projet.

Comment avez-vous concilié votre formation et le développement de votre projet entrepreneurial ?

C. M. : En parallèle de mes études paramédicales, j’ai terminé la licence Humanités et sciences humaines de l’université Paris-Nanterre que j’avais commencée avant d’entrer en orthophonie. En 2021, j’ai également suivi le diplôme universitaire de Réhabilitation neuropsychologique à la faculté de Médecine pour me former de façon plus spécifique sur la rééducation orthophonique des personnes victimes d’AVC, de traumatismes crâniens, de maladies neurodégénératives ou de troubles neurologiques.

J’ai beaucoup travaillé le soir et le week-end pour réussir à gérer à la fois les stages, les cours, le mémoire, la préparation de mon avenir professionnel, le D2E et le projet Cérébro. Aujourd’hui, le plus dur est derrière moi car je viens de valider mon master.  

Quelles sont vos perspectives ?

C. M. : Nous avons déployé Cérébro en septembre 2021 auprès de plusieurs orthophonistes qui se sont abonnés à la plateforme. Nous avons reçu de bons retours utilisateurs, ce qui est motivant pour la suite. La vente des licences permet de financer le développement de nouvelles applications. La prochaine sera consacrée aux troubles de la production lexicale sur les verbes, puis nous travaillerons sur une application portant sur les troubles de la production et de la compréhension syntaxiques. À terme, nous couvrirons les autres troubles neurologiques (mémoire, attention, etc.). Nous voudrions également monter une plateforme d'entraînement à domicile pour les patients. Nous avons lancé les premières demandes de financement et sommes finalistes de la bourse Déclic Jeune de la Fondation de France.

En parallèle, nous souhaitons, avec mon associé, garder un pied dans la pratique clinique avec les patients. Je viens d’ailleurs de décrocher un poste dans une structure spécialisée en neurologie pour la rentrée.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant ou une étudiante qui veut monter son entreprise ?

C. M. : Il est important d’avoir un projet porteur de sens. Cette vision à long terme nous permet de tenir dans les moments difficiles. Il est également nécessaire de s’entourer de gens bienveillants pour nous accompagner sans jugement. Le D2E est pour cela idéal.

La plupart des sites et campus de la Faculté des Lettres sont fermés à tous les publics du 23 juillet au 21 août 2022. Bonnes vacances !

Inscriptions administratives 2022

Consultez dès à présent le calendrier des inscriptions administratives afin de connaître les dates selon votre situation et le niveau de diplôme souhaité.

La 1re campagne d'inscriptions administratives en ligne est ouverte selon les cas dès le 27 juin et jusqu'au 20 juillet.

La 2e campagne d'inscriptions aura lieu à partir du 24 août.

Inscription administrative 2022-2023


Bescherelle : Chronologie de l'histoire de la langue française

Par Frédéric Duval, Gilles Siouffi, Jacques Dürrenmatt, Agnès Steuckardt

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Fermeture estivale

Les services administratifs de la faculté de médecine seront fermés du vendredi 29 Juillet au soir au dimanche 21 Août inclus.

La bibliothèque Pitié-Salpêtrière ferme du 22 juillet le soir et jusqu'au 29 août.

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Le Grand Livre des pratiques psychomotrices

Par Anne Vachez-Gatecel, Aude Valentin-Lefranc

Fondements, domaines d'application, formation et recherche

Je marche donc je pense

Par Roger-Pol Droit et Yves Agid

Réussir sa consultation en anglais

Par Dr Pascaline Faure

La recherche en temps d'épidémie

Par Patrice Debré

Du sida au Covid, histoire de l'ANRS

Neurosciences cognitives

Par / Sous la direction de Mehdi Khamassi

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Miction impossible

Par Pr Corinne Isnard Bagnis

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiantes et étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignantes-chercheuses, enseignants-chercheurs, chercheurs et chercheuses.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.



Stem Cell Biology and Regenerative Medicine

Par Charles Durand & Pierre Charbord

River Publishers Series in Biotechnology and Medical Technology Forum

Du Laboratoire Arago à l'Observatoire océanologique de Banyuls

Par / Sous la direction de Guy Jacques et de Yves Desdevises

Une épopée humaine et scientifique