Les effets du changement d'heure sur notre corps
  • Recherche

Changement d'heure : quels effets sur notre corps ?

Le changement d’heure, qui permet de synchroniser le temps d’ensoleillement et l'activité quotidienne, n’est pas sans conséquence pour l’organisme.

Instauré en France à la suite des chocs pétroliers pour réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure n’est pas sans conséquences pour le corps. S’il permet de mieux synchroniser la durée d’ensoleillement avec les activités quotidiennes, le passage à l’heure d’été ampute également notre temps de sommeil d’une heure. Véronique Fabre, chargée de recherche au laboratoire Neurosciences Paris Seine-IBPS (Sorbonne Université/CNRS/Inserm) et membre du groupement de recherche sur le sommeil, revient sur les effets de ce changement pour notre horloge biologique. 

Le changement d’heure fait perdre une heure de sommeil. Quelles conséquences pour l’organisme ?

Ce manque de sommeil peut provoquer une chute de l'attention, occasionner de la somnolence, de la nervosité ou dégrader l'humeur. Le passage à l'heure d'été pourrait ainsi être la cause d'une augmentation des accidents de la route ou du travail.

Dans notre société, l'exposition prolongée en soirée à la lumière des écrans d’ordinateurs, des tablettes et des smartphones retarde notre endormissement et restreint notre temps de sommeil. Nous avons ainsi perdu en quelques décennies une à deux heures de sommeil par nuit ce qui favoriserait l'apparition de troubles du métabolisme comme le diabète ou l'obésité, ou de maladies cardiovasculaires. La perte supplémentaire d'une heure de sommeil au passage à l'heure d'été aggraverait ponctuellement les effets du manque chronique de sommeil sur notre santé.

Certaines personnes sont, par ailleurs, plus sensibles au changement d'heure comme les adolescents chez qui la puberté induit un retard de phase physiologique et donc un endormissement tardif. Ils auront plus de mal à s'adapter au passage à l'heure d'été.

Quels sont les autres effets du changement d’heure sur notre corps ?

Plus globalement, le changement d'heure perturbe notre horloge interne qui contrôle nos différents rythmes biologiques. Ces rythmes correspondent aux variations périodiques d'une fonction physiologique. La pression artérielle, le rythme cardiaque, la température corporelle, les cycles veille-sommeil et même l'humeur et l'attention varient au cours de la journée. Perturber l'horloge biologique peut donc avoir diverses répercussions sur l'organisme.

Comment fonctionne cette horloge biologique ?

En réalité, il existe plusieurs horloges dans notre organisme, mais la principale est située dans le cerveau. Elle se trouve plus précisément dans le noyau suprachiasmatique de l'hypothalamus. Ce noyau est le générateur fondamental qui coordonne tous nos rythmes biologiques. Par exemple, une lésion dans cette zone du cerveau affecte profondément les rythmes comme ceux de la température corporelle ou de la sécrétion de certaines hormones. La découverte, par Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young, des mécanismes moléculaires qui génèrent ces rythmes, a été récompensée par le prix Nobel de Médecine en 2017.

Nos rythmes biologiques sont-ils entièrement déterminés par notre horloge biologique ?

Nos rythmes biologiques sont endogènes, c’est-à-dire produits par l’organisme. Cela a été mis en évidence chez l’homme par des expériences d’isolement temporel. En 1962, le géologue Michel Siffre a été l’un des premiers à vivre « hors du temps » en s’isolant pendant deux mois dans une grotte. Cette expérience a notamment permis de montrer que le sommeil, comme d’autres variables physiologiques, a un rythme propre, indépendant de l’alternance jour-nuit. Chez l’homme, ce rythme n’est pas exactement de 24h, mais varie entre 23h30 et 24h30 en fonction des individus.

Ce sont les synchroniseurs externes qui agissent sur notre horloge biologique pour une remise à l’heure de nos rythmes sur 24 heures. La lumière est le synchroniseur externe le plus puissant, mais il en existe d’autres comme les activités sociales (repas, travail, sport, etc.).

Les synchroniseurs de l'horloge biologique

Les synchroniseurs de l'horloge biologique

Quels conseils pour mieux s’adapter au changement d’heure ?

Il est possible de s'adapter au passage à l'heure d'été en adoptant certains comportements simples qui permettent à notre horloge d'anticiper ce changement de rythme jour-nuit.

  • Se lever un peu plus tôt pendant plusieurs jours en mettant notre réveil 20 à 30 minutes plus tôt que l'heure habituelle dans les jours qui précèdent le changement d’heure.
  • Se coucher plus tôt la veille du changement d’heure est déconseillé car il est difficile de s'endormir à la demande.
  • S’exposer le matin à la lumière naturelle qui est notre principal synchroniseur externe.
  • Pratiquer une activité physique ou sportive pour favoriser la vigilance pendant la journée. 
  • Eviter tout ce qui prolonge la veille comme l'exposition à la lumière le soir, la prise d'excitant comme le café en fin de journée qui retarde l'endormissement et rend le réveil à la nouvelle heure plus difficile.
  • Eviter pendant cette période de faire la grasse matinée le week-end, la sieste ou de pratiquer du sport en soirée.

À la Une

S2 Inscriptions pédagogiques - correctif - clôture le 26 janvier à 12h00

Rentrée 2021

Vous trouverez sur cette page les indications relatives au parcours de rentrée étape par étape, pour bien débuter votre année universitaire à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.



Laïcité, un principe

Par Eric Anceau

De l'Antiquité au temps présent

Chroniques de l'Europe

Par / Sous la direction de Sonia Bledniak, Isabelle Matamoros, Fabrice Virgili

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Réussir sa consultation en anglais

Par Dr Pascaline Faure

La recherche en temps d'épidémie

Par Patrice Debré

Du sida au Covid, histoire de l'ANRS

Neurosciences cognitives

Par / Sous la direction de Mehdi Khamassi

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignants-chercheurs et chercheurs.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.



Du Laboratoire Arago à l'Observatoire océanologique de Banyuls

Par / Sous la direction de Guy Jacques et de Yves Desdevises

Une épopée humaine et scientifique

Neurosciences cognitives

Par / Sous la direction de Mehdi Khamassi