Sorbonne Université dans les médias

Sorbonne Université dans les médias

Sorbonne Université dans les médias

Université

 Il faut « laisser les universités ouvertes » pour « assurer la réussite des étudiants et leur insertion », Le Monde, 13 octobre 2020

Tribune de Jean Chambaz, président de Sorbonne Université et Thomas Clay, administrateur provisoire de Paris-I-Panthéon-Sorbonne.  L’évolution de la pandémie due au coronavirus en Ile-de-France a amené les autorités à décider la jauge de 50 % de présence dans les amphithéâtres et les salles de cours, les bibliothèques et les restaurants, c’est-à-dire sur nos campus. C’est ce que nous mettons en place avec, en parallèle, la diffusion des cours et autres supports pédagogiques pour éviter toute rupture dans les formations (...)

 

Covid-19 : fermer les universités "serait très dangereux" pour "une classe d'âge qui risquerait d'être sacrifiée", alerte le président de Sorbonne Université, FranceInfo, 14 octobre 2020

Fermer les universités "serait très dangereux" pour "une classe d'âge qui risquerait d'être sacrifiée et de décrocher massivement", alerte Jean Chambaz, président de Sorbonne Université, mercredi 14 octobre sur franceinfo, alors qu'Emmanuel Macron doit annoncer de nouvelles mesures contraignantes pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Avec Thomas Clay, administrateur provisoire de Paris I-Panthéon-Sorbonne, Jean Chambaz signe également une tribune dans Le Monde appelant le gouvernement à laisser les campus universitaires ouverts pour "assurer la réussite des étudiants et leur insertion". "Nous ne sommes pas des foyers de contamination", martèle-t-il. "Nous déclarons [des cas] parce que nous traçons nos étudiants et nos agents."

 

L'université, au carrefour des crises avec Jean Chambaz et Pascale Dubus, L'invité(e) des matins, France Culture, 3 novembre 2020

Contrairement à l’enseignement secondaire, les cours universitaires seront dispensés en ligne au moins jusqu’au début du mois de décembre. Si la fermeture des établissements affecte les étudiants de plus en plus isolés pour suivre les cours ; d’autres problèmes internes viennent gangrener le monde universitaire. De la controverse autour des propos du Ministre Jean-Michel Blanquer sur les liens entre l’université et l’islamo-gauchisme à la mise en place de la loi de programmation pluriannuelle de la recherche en passant par la nomination contestée à la présidence du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche d’un ancien conseil de Macron ; l’université se retrouve au centre de plusieurs crises de grande ampleur. Une union entre l’Etat et l’université est-elle encore possible ? La crise du coronavirus joue-t-elle un rôle de catalyseur de tensions dans le milieu universitaire ?

Pour en parler, Guillaume Erner est en compagnie de Jean Chambaz, Président de Sorbonne Université et Pascale Dubus, maître de conférence en histoire de l’art moderne à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

 

« On a la même vie que des personnes âgées » : quand la solitude menace les étudiants, Le Monde, 16 novembre 2020

Le confinement a réveillé les angoisses des étudiants. Parmi eux, les néobacheliers s’alarment de leur « non-accrochage » au monde universitaire. Le soir du 11 novembre, Isabelle Ville a vu arriver dans ses mails un appel au secours d'une étudiante déboussolée. Responsable des première année de licence en langues étrangères appliquées à Sorbonne Université, l'enseignante veut avoir « le maximum de nouvelles » de chacun. « Les quelques semaines de rentrée en présentiel ont permis d'installer entre nous une confiance extrêmement précieuse, confie-t-elle. Mais le drame de cette promotion, c'est qu'elle n'a pas eu le temps de se constituer un groupe Facebook pour garder le lien » (...) Pour Pedro Pereira, psychologue à Sorbonne Université, les deux confinements se suivent et ne se ressemblent pas : « Le premier sonnait en partie comme un challenge national, il fallait réinventer quelque chose pour aboutir à un résultat. Aujourd'hui c'est un tout autre son de cloche », rapporte-t-il.

 

En ligne ou en amphithéâtre ? La question des examens universitaires divise, Le Monde, 16 novembre 2020

Cours en distanciel, examens en présentiel ? L’équation étonne une bonne partie des étudiants, à qui l’accès aux amphithéâtres est proscrit depuis le 30 octobre, mais elle est officiellement permise par le ministère de l’enseignement supérieur. Seule différence de taille dans le protocole sanitaire par rapport à la session précédente du printemps : le port du masque est rendu obligatoire durant toute la durée de l’examen (...) A Sorbonne Université, le président Jean Chambaz veut jouer la souplesse. « Toute situation personnelle sera examinée avec bienveillance et possibilité de dérogation. Il n'est pas question de faire obligatoirement revenir des étudiants qui se sont confinés dans leur famille à l'autre bout de la France » précise-il, certaines épreuves pouvant être à distance ou en décalé.

Recherche & innovation

Le cerveau comme il n'avait jamais été vu !, Science du Monde, 1er novembre 2020

Le cerveau comme il n' avait jamais été vu! Mise au point par des chercheurs de l' École polytechnique, du CNRS, de l' Inserm et de Sorbonne Université regroupés au sein du Laboratoire d' optique et biosciences (LOB) et de l'Institut de la Vision, ChroMS est une nouvelle technique de microscopie associant couleur , 3D et haute résolution. Il introduit une véritable révolution dans l ' imagerie du cerveau. En matière d' imagerie du cerveau des vertébrés l'écueil que rencontraient jusqu'alors chercheurs était de devoir choisir entre résolution et volume. Soit on obtenait de la très haute résolution avec la microscopie électronique tridimensionnelle, mais sur un volume beaucoup trop faible pour retracer un circuit neuronal complet. soit on obtenait une image entière du cerveau, mais cette fois à une résolution bien trop large pour saisir les détails (...)

 

Comment rendre les bactéries magnétiques, guidables par un aimant, Les Echos, 5 novembre 2020

Un consortium de chercheurs issus du CNR , de l'Ecole normale supérieure (ENS), de Sorbonne Université et du Collège de France vient de publier dans la revue américaine «ACS Synthetic Biology», dédiée à la biologie de synthèse, le résultat de leurs travaux sur des bactéries : grâce au soutien financier, pendant trois ans, du CNRS, de l'ENS et de l'Agence nationale de la recherche (ANR), ils ont réussi à modifier ces organismes vivants microscopiques pour les rendre magnétiques (...)

 

Les enfants et adolescents scolarisés sont-ils un risque pour leur entourage ?, Le Monde, 6 novembre 2020

Le rôle des enfants et des adolescents dans la dynamique de l’épidémie de Covid-19 est une question centrale. Quels sont les risques pour eux-mêmes de contracter la maladie, et de la transmettre à leurs proches ? La réponse importe d’autant plus que les écoles, collèges et lycées ont rouvert leurs portes le 2 novembre, un changement important par rapport au premier confinement (...) Les modélisations de l'équipe de Vittoria Colizza (Epix lab - Inserm, Sorbonne Université) se fondent sur l'hypothèse que les enfants les plus jeunes transmettent deux fois moins le coronavirus que les adolescents, ceux-ci étant des vecteurs comparables aux autres adultes asymptomatiques : "L'ouverture des lycées et des collèges va ralentir la chute des contaminations lors du reconfinement et, à la sortie de celui-ci, ils peuvent contribuer au rebond de l'épidémie dans des conditions hivernales"...

 

Covid-19 : comment des chercheurs traquent le virus dans les eaux usées, Libération, 7 novembre 2020

Pendant le premier confinement, des traces de Sars-CoV-2 ont été retrouvées dans les eaux usées
de Paris Une information qui a d'abord inquiété les égoutiers en mai, avant d'être vue comme une
opportunité pour observer les zones de circulation du virus, l'analyse des eaux usées permettant éventuellement de prédire la dynamique du virus (...)  A l'automne, le professeur en virologie à Sorbonne Université et membre d'Obépine Vincent Maréchal expliquait : « Le laboratoire Eau de Paris, membre du projet Obépine, y a détecté des traces du coronavirus, alors qu'il n'y en avait pas jusque-là, et la municipalité a testé près de 1 000 personnes. Finalement six jeunes, tous asymptomatiques, se sont avérés positifs. L'analyse des
eaux usées permet donc de détecter plus précocement les cas de Covid que les tests dans la population, le plus souvent réalisés en cas de symptômes

 

Rendre le cerveau résilient aux maladies neurodégénératives : une nouvelle piste identifiée dans la maladie de Huntington, DH Magazine, 10 novembre 2020

L’équipe de recherche (Sorbonne Université / Inserm / CNRS / AP-HP) dirigée par Christian Néri, directeur de recherche Inserm à l'Institut de biologie Paris-Seine1 en collaboration avec le Buck Institute for Research on Aging (USA), vient de mettre en évidence que les neurones du cerveau peuvent devenir sénescents très tôt dans la maladie de Huntington et que l'inhibition des gènes pro-sénescence possèdent des effets neuro-protecteurs. Publiés dans Aging Cell le 6 novembre 2020 et basés sur l'utilisation de cellules souches pluripotentes induites humaines, ces travaux suggèrent que les neurones sont victimes d'un vieillissement cellulaire accéléré dans la maladie de Huntington et fournissent de nouvelles pistes thérapeutiques pour une intervention précoce contre cette maladie (...)

 

Reportage sur le Cybathlon, 19-45, M6, 10 novembre 2020 - Début à 7"05

M6 a rencontré Christophe Huchet, pilote du prototype de prothèse de bras très avancé développé par l'équipe Smart ArM (SAM) de l’institut des systèmes intelligent et de robotique (Isir) à Sorbonne Université. Le Cybathlon est une compétition internationale unique durant laquelle les athlètes handicapés s’affrontent lors d’épreuves où les technologies d’assistance bionique sont autorisées. Au travers de ces épreuves, ils doivent réaliser des tâches de la vie quotidienne en utilisant les derniers systèmes d'assistance technique tels que des prothèses robotiques, exosquelettes motorisés ou encore des interfaces cerveau-machines.

[Les épreuves du Cybathlon seront retransmises vendredi 13 et samedi 14 novembre depuis Zurich]

 

Extreme-Horizon, la nouvelle simulation des mystères de l'Univers noir, Futura Sciences, 12 novembre 2020

La collaboration Extreme-Horizon, menée par des équipes du CEA, du CNRS, de Sorbonne Université et de l'Université Paris-Saclay, vient de rendre publics les résultats d'une simulation inédite de l'évolution des structures cosmiques formées des galaxies et trous noirs supermassifs. Ils vont nous aider à percer les secrets de la matière et de l'énergie noire (...)


Vaccin contre le Covid-19 : l’éprouvette de force, Libération, 13 novembre 2020

Les vaccins contre le Covid-19 n’ont pas fini de faire tourner les têtes. La semaine écoulée a été un feu d’artifice d’actualités sur le front vaccinal. Lundi, la société américaine Pfizer annonçait en fanfare, mais par un simple communiqué de presse, que son produit aurait une efficacité de 90 %. Deux jours plus tard, le centre de recherche russe Gamaleïa renchérissait et communiquait, lui, sur une efficacité de 92 % de son «Spoutnik V» (...) "Il faut distinguer les vaccins contre le Covid-19 en trois générations. Les vaccins des deux premières générations visent la protéine Spike et sont très spécifiques du Sars-CoV-2. Ils pourront être utiles pour casser l'épidémie. La troisième génération cherche à faire des vaccins plus universels contre les coronavirus. Elle arrivera plus tard mais pourra être utile pour une vaccination durable si le virus s'installe" explique Brigitte Autran, professeure émérite à la faculté de médecine de Sorbonne Université et membre du Comité vaccin Covid-19 mis en place par la France.

 

L'effet des couvre-feux et du confinement est visible par l'analyse des eaux usées, Le Figaro, 17 novembre 2020

Le SARS-CoV2 colonise les organes digestifs et se retrouve rejeté en quantités importantes dans les selles. En analysant des échantillons d'eau usée, il est possible de suivre la dynamique épidémique en cherchant des fragments de code génétique du virus par PCR. En France, une cinquantaine de laboratoires regroupés au sein d'un réseau baptisé Obépine analyse des échantillons de plus d'une centaine de stations d'épuration sur tout le territoire (...) "Nous devrions être opérationnels d'ici à un mois sur l'ensemble du territoire. Pour l'instant ces données sont envoyées aux agences régionales de santé pour les surveillances locales, mais c'est vrai que certaines ont encore un peu de mal à s'en saisir" explique Vincent Maréchal, virologue à Sorbonne Université.

Enseignantes/enseignants, chercheuses/chercheurs et alumae/alumni prennent la parole

Covid-19 : écoles et contaminations, que dit la science ?, The Conversation, 2 novembre 2020

Le gouvernement a opté pour un scénario de reconfinement maintenant les établissements d’enseignement primaires et secondaires ouverts. Vittoria Colizza, directrice de recherche Inserm au sein de l’Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique (Inserm/Sorbonne Université) et Pascal Crépey, Épidémiologiste et biostatisticien à l’École des Hautes Études en Santé Publique, font le point sur ce que l’on sait actuellement du rôle des enfants et adolescents dans la dynamique de l’épidémie.

 

Santé mentale : «Les gens ne sont pas encore guéris du premier confinement », Le Parisien, 7 novembre 2020

Anxiété, dépression, idées suicidaires… Le premier confinement avait eu  des conséquences importantes sur la santé mentale des Français. À l'aube de ce reconfinement, faut-il craindre une aggravation de ces symptômes? Catherine Tourette Turgis, psychologue et directrice de l’université des patients à Sorbonne Université, insiste, entre autres, sur l’importance des lignes d’écoute téléphoniques pour faire à ce nouvel confinement.

 

Des élites si peu populaires, de l’Ancien Régime à nos jours, Le cours de l'Histoire, France Culture, 11 novembre 2020

Le XIXe siècle est celui des révolutions. Est-il celui de la défiance du peuple français envers ses élites ? 1789, 1830, 1848, défaite de 1870 sont-elles l’expression de la défaillance des élites ? D’ailleurs, quelles réalités recouvrent ce mot ? Avec Éric Anceau, maître de conférences habilité à diriger des recherches à Sorbonne Université. Il est spécialiste de l’histoire politique et sociale de la France et de l’Europe au XIXe siècle. Biographe de Napoléon III, il préside le jury du Prix Mérimée de la meilleure thèse sur le Second Empire.

 


Dois-je me faire vacciner contre la grippe ?, Elle, 13 novembre 2020

Si, chaque automne, la question revient, cette année, c'est encore plus particulier et épineux. On fait le point. "La vaccination contre la grippe sert à stimuler le système de défense immunitaire afin de se protéger plus vite et de façon plus importante en cas d'infection" rappelle Brigitte Autran, professeur d'immunologie à la faculté de Médecine Sorbonne Université.

 

L'analyse des eaux usées, un outil singulier dans la lutte contre le coronavirus, RFI, 16 novembre 2020

L’analyse des eaux usées dans les égouts ou dans les stations d’épuration pourrait permettre de suivre, voire d’anticiper, l’évolution de l’épidémie dans les pays. En France, un projet de recherche, baptisé Obépine, fait ce type de mesures. Il a été mis sur pied il y a plusieurs mois (...) « Le SARS-CoV-2 à l'origine de cette maladie que l'on appelle Covid-19 est un virus principalement à transmission respiratoire et l'on sait également qu'il y a une réplication probable dans le tube disgestif, une excrétion et donc une libération du virus dans les réseaux d'assainissement, et de fait dans les stations d'épuration », explique Vincent Maréchal, professeur de virologie à Sorbonne Université, et co-fondateur du projet Obépine.

 

Témoignages d'alumni

D'anciennes et d'anciens étudiants de la Faculté racontent leurs parcours professionnels.



Atlas de l'Égypte ancienne

Par Claire Somaglino

Cartographie : Claire Levasseur

Batailles

Par Dirigé par Isabelle Davion et Beatrice Heuser

Histoire de grands mythes nationaux

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Ça se passe à la Faculté des Sciences et Ingénierie

Tout voir

Covid19 : fermeture des campus aux étudiantes et étudiants du vendredi 30 octobre au mardi 1er decembre

Des formations riches et exigeantes

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.