Yulia Worbe

Maître de conférences des universités-praticien hospitalier

Comprendre le syndrome de Gilles de la Tourette, c’est pouvoir envisager des traitements !

Explorer le système nerveux pour comprendre le syndrome de Gilles de la Tourette, c’est aujourd’hui le rôle du Dr Yulia Worbe, médecin neurophysiologiste investigateur principal du projet CADETS : Cognition et développement cérébral chez les adolescents avec syndrome de Gilles de la Tourette.

Soutenu par la Fondation Sorbonne Université, le projet déployé par le Centre de Recherches Neurologiques des Hôpitaux AP-HP.Sorbonne Université a pour objectif de lever le voile sur les mécanismes cognitifs et neuronaux qui conduisent à l’amélioration des symptômes dans le syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) durant l’adolescence.


Parlez-nous de votre parcours et de ce qui vous a amené à travailler sur le syndrome de Gilles de la Tourette. 

Diplômée de l’Université de médecine de St Pétersbourg en Russie, j’ai rejoint en 2003 les hôpitaux de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) et le service de neurologie dédié aux problématiques des mouvements anormaux. Alors médecin au centre d’investigation clinique, j’ai pu en apprendre plus sur les méthodologies de recherche propres aux mouvements anormaux. J’ai ensuite réalisé un master de neurosciences à Sorbonne Université, puis une thèse sur le modèle animal des troubles neuro-psychiatriques. Sur les conseils de mon directeur de thèse, je me suis très vite intéressée au syndrome de Gilles de la Tourette, puis à l’aspect cognitifs des mouvements anormaux. 
À la suite de ma thèse, j’ai rejoint l’Université de Cambridge où j’ai étudié pendant 2 ans la neurochimie des troubles neuropsychiatriques. De retour en France, j’ai réintégré l’Hôpital Pitié Salpêtrière et par la suite l’Hôpital Saint-Antoine, où j’ai été nommée maître de conférences des universités-praticien hospitalier.

Le projet CADETS s’intéresse particulièrement à l’adolescence, pouvez-vous nous expliquer pourquoi il s’agit d’une période cruciale pour le syndrome de Gilles de la Tourette ? 

Le syndrome de Gilles de la Tourette est une maladie neuro-pédiatrique qui débute généralement chez les enfants âgés de 5 à 8 ans. Il se caractérise par des mouvements et vocalises involontaires qui sont très souvent associés à différents troubles psychiatriques. 
Même si les mouvements anormaux sont au cœur du SGT, c’est un syndrome très hétérogène, puisque chaque enfant peut développer des symptômes et troubles psychiatriques différents. 

On estime que 1% des enfants peuvent développer le SGT ; mais l’adolescence est une période cruciale en termes de pronostic puisque chez 60 % des patientes et patients atteints du SGT les symptômes s’améliorent durant cette période. Néanmoins, chez 40 % des malades les symptômes de sévérité variable vont persister à l’âge adulte. L’adolescence est donc une période charnière pour ce syndrome. 

Quels sont les objectifs de ce projet ?

Aujourd’hui, lorsqu’on reçoit des patientes et patients et leurs familles, nous ne disposons pas de tests diagnostiques pour identifier le SGT. Nous nous basons uniquement sur un examen clinique, et donc des observations. Le diagnostic est difficile et il nous est impossible de prévoir l’évolution de la maladie. 

En s’intéressant à des adolescentes et adolescents âgés de 13 à 18 ans, le projet CADETS a tout d’abord pour objectif de capturer les changements cérébraux qui ont lieu pendant cette période charnière afin de comprendre les mécanismes qui permettent l’amélioration des symptômes. Dans un deuxième temps, on va chercher à dégager des facteurs prédictifs pour prévoir l’évolution des symptômes. Enfin, et il s’agit aujourd’hui du cœur des recherches sur le SGT, nous avons pour objectif d’identifier le ou les marqueurs propres à cette pathologie. Pour cela, et en nous basant sur des recherches existantes, on s’intéresse aux fonctions cognitives et aux circuits cérébraux chez des sujets adolescents atteints du SGT comparés à des sujets avec un développement cérébral normal.    

Sur les dix prochaines années, comment pourraient se traduire les recherches développées grâce au projet CADETS ? 

La recherche de marqueurs prédictifs de l’évolution de la maladie est un enjeu majeur pour mieux prendre en charge les patientes et patients. Comprendre le syndrome de Gilles de la Tourette, c’est pouvoir envisager des traitements ! En identifiant pourquoi et comment certains circuits se réorganisent, on pourra influencer ces circuits (par des méthodes de simulation cérébrale non invasive par exemple) et donc diminuer les symptômes. Mais pour que cela fonctionne il faut identifier ce qu’on doit stimuler…et donc identifier le marqueur. 

La Fondation Sorbonne Université

La Fondation Sorbonne Université œuvre pour développer des solutions concrètes aux grands enjeux sociétaux et assurer le rayonnement académique de Sorbonne Université. Elle agit en faveur de l’attractivité nationale et internationale de l'université, de la pleine mobilisation de sa communauté y compris de ses diplômés, et d’une synergie accrue avec le monde économique.

Vous êtes une entreprise, une fondation, un particulier, et souhaitez soutenir la Fondation Sorbonne Université ? Découvrez nos projets.

À la Une

Toutes les démarches sont dématérialisées. Les campus ne sont pas accessibles avant le 13 septembre.

Pour tout renseignement appelez le Fil Jaune : 0 805 360 804 (appel gratuit) (du lundi au vendredi, de 10h à 17h)

Rentrée 2021

Vous trouverez sur cette page les indications relatives au parcours de rentrée étape par étape, pour bien débuter votre année universitaire à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.



La marche à rebours

Par Françoise Thom

Regards sur l'histoire soviétique et russe

Siah Armajani, pragmatisme et anarchie (1957-1988)

Par Valérie Mavridorakis

Découvrir la Faculté des Lettres en 8 vidéos

Nouvelle série de 8 vidéos présentant l'essentiel à savoir pour la rentrée en Faculté des Lettres, à l'attention de toutes les nouvelles étudiantes et étudiants.

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

La Rue qui nous sépare

Par Célia Samba

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Des formations riches et exigeantes

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.