Thibaut Sorret

Thibault Sorret

Etudiant-entrepreneur

C'est bien de vouloir changer le monde, mais c'est mieux d'y travailler. 

Etudiant au sein du diplôme Etudiant-Entrepreneur de Sorbonne Université, Thibault Sorret a lancé, en 2020, Wildsense, une startup qui aide les forestiers à veiller sur leurs écosystèmes à partir d’images satellites. Il nous raconte son parcours de jeune entrepreneur engagé au service de la biodiversité.

Quel a été votre parcours universitaire ? 

Thibault Sorret : Après avoir grandi en Chine, je suis parti en 2014 à l'université McGill au Canada pour entamer des études de commerce. Parallèlement, j'ai intégré une startup dans le domaine de l’agriculture urbaine à Montréal, en tant que coordinateur des ventes puis manager d’équipe. Cette expérience a été très enrichissante car j’ai pu vivre la transformation d’une petite société de 50 employés en une entreprise de 500 salariés, en seulement quatre ans, avec tous les challenges que cela implique.

En 2018, je me suis inscrit à l'université d'Edimbourg, dans un cursus à distance en biodiversité. Arrivé en France à l’été 2020, j'ai décidé de valider le diplôme d'Etudiant-Entrepreneur (D2E) de Sorbonne Université.

Comment est né votre projet entrepreneurial ?

T. S. : L’an dernier, l’un de mes amis m’a fait part de problèmes qu’il rencontrait dans la gestion de sa forêt : les arbres étaient ravagés par des insectes et il ne savait pas quoi faire. Durant mon master à l’université d’Edimbourg, j’avais découvert le potentiel des applications satellitaires dans la veille des écosystèmes et notamment des forêts. J’ai eu l’idée d’exploiter ce potentiel pour prévenir les infestations d’insectes. J’avais envie de monter une entreprise, le timing était bon. Je me suis lancé et j’ai créé Wildsense.

Quel service propose votre startup ?

T. S. : Nous offrons une veille sanitaire aux forestiers : nous détectons et cartographions les risques, notamment ceux liés aux insectes ravageurs. Grâce à ces cartes, nos clients peuvent ensuite vérifier précisément l’état des arbres sur le terrain et faire des coupes sanitaires aux endroits où débutent les infestations avant que les insectes ne se propagent. Pour identifier les zones à risque, nous utilisons des images satellites à partir desquelles nous entraînons un modèle d’intelligence artificielle. Ces analyses se fondent sur le fait que la signature spectrale d’un arbre malade diffère de celle d’un arbre sain, un peu comme la fièvre augmente chez les êtres humains infectés par un virus. Et cette signature est visible sur les images satellites.

Quelles grandes étapes ont jalonné l’existence de Wildsense ?      

T. S. : Nous nous sommes lancés dans cette aventure en automne 2020. En décembre, j'ai embauché un géomaticien et un ingénieur en télédétection, qui exploitent les données satellitaires pour créer des modèles, ainsi qu’une commerciale. J’apporte, quant à moi, une expertise en biodiversité pour affiner les propositions des ingénieurs.

En janvier 2021, nous avons sorti un premier prototype et en février, nous avons signé deux projets pilotes avec des coopératives forestières pour nous assurer de la fiabilité de nos modèles. Aujourd’hui, nous sommes en train de faire une levée de fonds auprès d’investisseurs afin d’accélérer notre expansion.

Comment Sorbonne Université  vous a-t-elle accompagné dans la création de votre entreprise ?

T. S. : Le diplôme étudiant-entrepreneur (D2E) porté par Sorbonne Université répond complètement à mes attentes. Même si j’avais une première expérience de l’entrepreneuriat au Canada, le système français est très différent de celui en vigueur outre-Atlantique. Le D2E m’a permis d’approfondir et de retravailler les bases, de me familiariser avec le cadre légal français, d’apprendre à monter un business plan, etc.

Le fait que Sorbonne Université soit un établissement reconnu internationalement est un avantage énorme. C'est une université historique qui possède un réseau et des ressources solides. Nous bénéficions d’un effet de levier certain grâce à ses partenaires internes et externes.

Vous avez été sélectionné pour intégrer le programme PEPITE Start-Up Ile-de-France. Quels avantages en tirez-vous ?

T. S. : Ce programme, auquel est associée PEPITE Sorbonne Université, nous a permis de rentrer à Station F et d’avoir accès à tout un écosystème d'entrepreneurs, d'investisseurs et de spécialistes de la création d’entreprise. Nous bénéficions également d’un accompagnement de six mois qui nous permet d’avancer sereinement.

Quelles sont vos perspectives pour 2022 ?

T. S. : Nous visons une ouverture de nos services à l’international : en Europe et au Canada, dans un premier temps, puis très vite, dans beaucoup d'autres pays. 

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant ou étudiante qui veut monter son entreprise ?

T. S. : Il faut travailler énormément : 6 jours sur 7, 12 heures par jour, pour que cela marche. En tant que jeune startuper, le seul avantage compétitif que nous avons, c'est la rapidité d'exécution. Si nous fournissons les mêmes heures de travail et allons au même rythme qu’une grosse entreprise, nous allons droit dans le mur. Il faut avoir la niaque ! C'est bien de vouloir changer le monde, mais c'est mieux d'y travailler. 

À la Une

Fermeture d'été : du 24 juillet au 22 août inclus, tous les sites et campus de la faculté sont inaccessibles. L'ensemble des services est fermé.

Rentrée 2021

Vous trouverez sur cette page les indications relatives au parcours de rentrée étape par étape, pour bien débuter votre année universitaire à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.



Résonances oasiennes

Par Marc Breviglieri, Noha Gamal Said et David Goeury

Approches sensibles de l'urbain au Sahara

Byzance et ses voisins, XIIIe-XVe siècle

Par Elisabeth Yota

Art, identité, pouvoir

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

La Rue qui nous sépare

Par Célia Samba

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La vague. L'épidémie vue du terrain

Par Renaud Pialoux

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Miction impossible

Par Pr Corinne Isnard Bagnis

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Ça se passe à la Faculté des Sciences et Ingénierie

Tout voir

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignants-chercheurs et chercheurs.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.