Philippe Potin

Philippe Potin

Chercheur en biologie marine et spécialiste des algues

On a complètement sous-estimé le potentiel des algues pour séquestrer le carbone

Les algues sont toute la vie de Philippe Potin... ou presque. Ce Breton les côtoie depuis sa plus tendre enfance et mène, en tant que chercheur en biologie marine à la Station biologique de Roscoff (Sorbonne Université/CNRS), un nombre incalculable de recherches sur ces organismes marins aux mille et un potentiels. 

Il y a des choses comme ça qui nous suivent depuis l’enfance. Pour Philippe Potin, directeur de recherche CNRS à la Station biologique de Roscoff, ces « choses », ce sont les algues. Ce Brestois les a toujours côtoyées. « Tout petit, j’accompagnais mes grands frères qui récoltaient les algues lors des grandes marées et on les revendait pour se faire un peu d’argent de poche », explique-t-il. 
Pourtant, adolescent, il ne va pas tout de suite s’orienter dans les sciences naturelles et la biologie. « Au départ, j’ai voulu être travailleur social. Alors, quand il a fallu choisir son parcours académique, j’ai opté pour une licence 1 de maths appliquées et de sciences sociales. Mais cela a été un vrai fiasco ! Je me suis rendu compte que je ne voulais pas faire ça. » 

Parallèlement à ses études, Philippe Potin est aussi bénévole à la Jeunesse étudiante chrétienne à Paris, il y restera trois ans durant avant de changer de cap. « Je m’étais suffisamment investi dans le social et le collectif. J’ai eu envie de repartir à plein temps dans des études universitaires. » Hasard ou coïncidence, les locaux de l’association se situent en face de la faculté des Sciences de Sorbonne Université. Ni une ni deux, Philippe Potin s’inscrit en océanologie biologique. « J’y ai découvert le potentiel de travailler en recherche. Cela a déterminé ma vocation scientifique ! »

Des projets de recherche pluridisciplinaire sur les applications des algues

Durant son master, l’étudiant se spécialise dans les algues qui accumulent du calcaire et forment des habitats d’une grande biodiversité dans tous les océans : « ce domaine intéressait alors peu de monde ». C’est donc une recherche plus finalisée qui lui permettra de poursuivre ses travaux. C’est dans le domaine de l’agriculture que le chercheur oriente ensuite son travail sur les algues. « On s’est aperçus qu'elles avaient plein de potentiel aussi bien en cosmétique qu’en agroalimentaire et en agriculture », précise-t-il avant d’ajouter : « On utilisait déjà depuis des siècles l’algue comme engrais naturel pour fertiliser les champs mais cela avait été mis de côté au fur et à mesure des années. » Philippe Potin entreprend ensuite son doctorat à Roscoff et bénéficie d’une bourse pour travailler sur le développement des algues et leurs applications en agriculture.

Entretemps, il traverse l’Atlantique pour faire son post-doc en Nouvelle-Écosse dans « l’un des meilleurs labos au monde sur les algues ». Puis revient à Roscoff pour travailler sur des projets spécifiques aux grandes algues, notamment sur leurs mécanismes d’immunité. Les années passent et les découvertes s’enchaînent pour asseoir ses connaissances sur la signalisation et les métabolismes originaux des algues brunes et rouges…

En 2006, Philippe Potin devient directeur de recherche CNRS à la Station biologique de Roscoff. Dès lors, il coordonne de nombreux projets de recherche pluridisciplinaire sur les applications des algues. En 2011, il a notamment coordonné le projet IDEALG, qui a associé pendant dix ans pléthore de chercheuses et chercheurs de France, tous domaines confondus, autour de ces végétaux aquatiques. 

Plus récemment, c’est le projet GENIALG qui a occupé l’esprit et l’emploi du temps du scientifique. Ce projet vise à développer la valorisation des cultures des grandes algues marines dans les bioraffineries, à renforcer la compétitivité des filières d’exploitation et à promouvoir des méthodes de production durable. « Nous avons obtenu une subvention européenne de 11 millions d’euros sur quatre ans pour ce projet qui a réuni 19 partenaires publics et privés de six pays européens. »

Un enjeu majeur pour la planète

Il y a deux ans, l’expert ès algues a notamment été contacté par la fondation anglaise Llyod’s Register pour fédérer et sensibiliser au niveau mondial tous les acteurs de la filière, et créer des normes et standards qui répondent aux objectifs de développement durable des Nations unies. « Actuellement, les normes européennes empêchent des producteurs de commercialiser leurs algues sur le continent car elles sont au-dessus du seuil de tolérance de certains contaminants. La grosse majorité des organismes marins de notre alimentation est contaminée par les métaux lourds. Mais les seuils adoptés en Europe pour les algues sont plus drastiques... »

Philippe Potin pourrait parler des heures sur ces travaux de recherche et le potentiel sous-exploité de ces organismes vivants. Les algues représentent d’ailleurs un enjeu majeur pour l’environnement. « On a complètement sous-estimé leur potentiel pour séquestrer le carbone », alors qu’une forêt d’algues capte autant de carbone dans l’océan que sa surface équivalente de forêt amazonienne.
Les algues sont aussi un enjeu mondial pour l’alimentation. « Nous travaillons depuis le début avec la FAO* pour les inscrire dans le codex alimentarius. Ce sont des aliments comme les autres », explique Philippe Potin. 

Entre deux visioconférences - « Avec le Covid, je n’ai jamais vu autant de collègues à l’international qu’en Zoom! » -, le chercheur de la station biologique de Roscoff se rend sur le terrain pour aider et apporter son expertise aux producteurs d’algues du monde entier. Prochain déplacement : la Tasmanie. 


* Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture

Journées portes ouvertes 2023 de la Faculté des Lettres

Venez participer aux journées portes ouvertes de la Faculté des Lettres 2023 ! Elles offrent l'opportunité de découvrir les formations de la Faculté, ainsi que de rencontrer vos futurs enseignantes et enseignants et de pouvoir échanger avec les différents services et la communauté étudiante.  À destination de tous et de toutes, elles ne nécessitent pas d'inscription préalable.

JPO 2023

Candidater en première année de licence sur Parcoursup

Les candidatures en licence s'effectuent sur la plateforme nationale en ligne Parcoursup. Retrouvez le calendrier ainsi que nos fiches conseil pour vous accompagner lors des différentes étapes de la procédure.

Candidater en première année de master

Les candidatures en master s'effectuent à partir de cette année sur la plateforme nationale en ligne Mon Master. Retrouvez toutes les étapes à suivre pour effectuer vos recherches et candidater aux formations qui vous intéressent.

candidater première année de master


Émile

Par Céline Spector

Rousseau et la morale expérimentale

Le Féminin en partage

Par Anne-Florence Quaireau

Le voyage d'Anna Jameson au Canada (1836-1837)

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

193

Parcours de licence

192

Parcours de master

13

Sites et campus

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à | la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Les extraordinaires pouvoirs du ventre

Par Harry Sokol

Un fabuleux voyage à la découverte des pouvoirs de notre microbiote.

Le Grand Livre des pratiques psychomotrices

Par Anne Vachez-Gatecel, Aude Valentin-Lefranc

La Psychomotricité

Par Françoise Giromini-Mercier, Suzanne Robert-Ouvray, Cécile Pavot-Lemoine, Anne Vachez-Gatecel

Apologie de la discrétion

Par Lionel Naccache

Comment faire partie du monde ?

Le Grand Livre des pratiques psychomotrices

Par Anne Vachez-Gatecel, Aude Valentin-Lefranc

Fondements, domaines d'application, formation et recherche

Je marche donc je pense

Par Roger-Pol Droit et Yves Agid

La recherche en temps d'épidémie

Par Patrice Debré

Du sida au Covid, histoire de l'ANRS

Neurosciences cognitives

Par / Sous la direction de Mehdi Khamassi

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiantes et étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux.

Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignantes-chercheuses, enseignants-chercheurs, chercheurs et chercheuses.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à | la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.



Les mondes de Saturne

Par Sébastien Charnoz, Sandrine Vinatier, Sandrine Guerlet, Alice Le Gall

Les mystères de Saturne révélés !

Du Laboratoire Arago à l'Observatoire océanologique de Banyuls

Par / Sous la direction de Guy Jacques et de Yves Desdevises

Une épopée humaine et scientifique

Stem Cell Biology and Regenerative Medicine

Par Charles Durand & Pierre Charbord

River Publishers Series in Biotechnology and Medical Technology Forum