Johann Huber

Johann Huber

Etudiant en robotique, artiste de haut niveau et lauréat du concours Fleurs d'éloquence 2018

​​Savoir s’exprimer en public est une force qui nous aide au quotidien pour développer notre confiance en nous et en nos projets

Comment se déroule votre double parcours universitaire et théâtral ?

Je suis actuellement en 4e année de la spécialité robotique à Polytech Sorbonne. Je bénéficie d’un aménagement d’études grâce au dispositif artistes de haut niveau mis en place à Sorbonne Université qui me permet de suivre, en parallèle de mon cursus d’ingénieur, des études théâtrales au conservatoire, deux jours et demi par semaine.

J’ai commencé le théâtre quand j’étais enfant. C’est un art qui me touche parce qu’il est complet et complexe, qu’il touche au corps, au sensible, qu’il est à la fois rigoureux et très humain. Je retrouve la richesse de l’art oratoire dans mon double parcours : le « logos », d’un côté, c’est-à-dire, l’argumentation rigoureuse et logique, et le « pathos », l’aspect humain qui suscite les passions, de l’autre.
 
Pourquoi avez-vous eu envie de tenter l’aventure Fleurs d’éloquence ?

Lorsque j’étais au lycée, j’ai participé à un concours d’éloquence organisé par les professeurs de français de l’établissement. Depuis, j’ai toujours eu envie de réitérer l’expérience, mais il existe peu de concours de ce genre. L’an dernier, j’ai découvert celui porté par la faculté des Lettres dans un cadre exceptionnel : Fleurs d’éloquence. Lorsque j’ai su qu’il ouvrait cette année à tous les étudiants de Sorbonne Université, je n’ai pas hésité à me lancer dans l’aventure.
 
Que vous a apporté cette expérience ?

La conséquence directe la plus évidente est l'aisance à l’oral. Nous avons bénéficié de 20 heures de formation animées par des intervenants venant d’horizons différents : philosophes, personnalités du monde du théâtre, enseignants-chercheurs. Ils nous ont fait travailler, de façon très pragmatique, sur plusieurs aspects de l’éloquence : l’argumentation, la façon d’organiser son discours, l’art oratoire en tant que tel, mais aussi l’action, c’est-à-dire la partie corporelle et gestuelle de la prise de parole.

Pour ce qui est de l’enchaînement des arguments, mon parcours d’ingénieur a constitué une force en ce que les sciences obligent déjà à une nécessaire limpidité de la pensée, à viser l’essentiel en construisant un raisonnement logique rigoureux allant d’un point A à un point B. Mais, le fait d’avoir éprouvé l’exercice du débat m’a rendu plus exigeant encore dans mes discussions au quotidien, plus pugnace et plus combatif sur le plan des idées.

Comment envisagez-vous la suite de votre parcours ?

Je voudrais poursuivre mon parcours en robotique dans le domaine médical où la technologie a pour finalité d’aider les personnes à améliorer leur quotidien. La diffusion des savoirs me tient également à cœur. Je souhaiterais mettre mes compétences en art oratoire au service du grand public et partager avec eux les avancées scientifiques et techniques.
 
Quel conseil donneriez-vous pour aider une personne à améliorer son éloquence ?

Il faut oser, ne pas avoir peur de se lancer et garder à l’esprit que la prise de parole en public est un entraînement. Elle se travaille, s’étudie et se pratique. Si quelqu’un rencontre des difficultés dans ce domaine, il doit tenter de dépasser sa crainte initiale : la première fois sera difficile, la deuxième plus facile et petit à petit il réussira à maîtriser les règles de cet exercice. Savoir s’exprimer en public est une force qui nous aide au quotidien pour développer notre confiance en nous et en nos projets.
 

À la Une

Fermeture d'été : du 24 juillet au 22 août inclus, tous les sites et campus de la faculté sont inaccessibles. L'ensemble des services est fermé.

Rentrée 2021

Vous trouverez sur cette page les indications relatives au parcours de rentrée étape par étape, pour bien débuter votre année universitaire à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.



Résonances oasiennes

Par Marc Breviglieri, Noha Gamal Said et David Goeury

Approches sensibles de l'urbain au Sahara

Byzance et ses voisins, XIIIe-XVe siècle

Par Elisabeth Yota

Art, identité, pouvoir

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

La Rue qui nous sépare

Par Célia Samba

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Ça se passe à la Faculté des Sciences et Ingénierie

Tout voir

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignants-chercheurs et chercheurs.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.