Antoine Leblond

Antoine Leblond

Doctorant en mathématiques et engagé dans le Collectif doctoral

Rejoindre le Collectif est très porteur et gratifiant. Les bonnes volontés se motivent mutuellement, chacune et chacun s'investit autant qu'il le souhaite, sur les questions qui l’intéresse, selon son expérience ou ressource particulière.

Actuellement doctorant contractuel au sein du Laboratoire Jacques-Louis Lions et chargé de mission d'enseignement en licence de mathématiques, Antoine Leblond est aussi impliqué dans la vie associative et communautaire, il est secrétaire adjoint de l’association des doctorantes et doctorants de Sorbonne Université : le Collectif doctoral.

Vous êtes doctorant de l’école doctorale Sciences mathématiques de Paris Centre. Comment en êtes-vous arrivé là ?

Antoine Leblond : Initialement, je suis entré en classes préparatoires de mathématiques et de physique à Rouen, avec pour objectif de devenir ingénieur. Mais pendant ces années-là, mon goût pour les mathématiques a pris le dessus et j'ai souhaité en apprendre le plus possible. Les mathématiques me plaisent pour la précision qu'elles imposent et qu'elles permettent. Rien n'est laissé au hasard. Leur pouvoir d'abstraction, l'essence des choses que capturent les concepts, le défi intellectuel de comprendre et résoudre un problème qu'elles représentent, me fascinent.

À l'issue des classes préparatoires, je suis entré sur concours à l'École Normale Supérieure de Rennes. J'y ai obtenu un master de mathématiques fondamentales et j'ai réussi le concours de l'agrégation externe. Lors de mon année de master, j'ai commencé à me spécialiser en mathématiques appliquées, une branche qui s'intéresse à des applications en physique, chimie, biologie, etc. Je me suis ensuite naturellement dirigé vers la thèse, que j'ai entamée en 2020 sous la direction d'Anne-Laure Dalibard et de Julien Guillod, respectivement professeure et maître de conférences au laboratoire Jacques-Louis Lions.

Parlez-nous de votre sujet.

A.L. : J'étudie une équation aux dérivées partielles. Pensez à la température en un point de l'espace. Son évolution au court du temps dépend notamment de la température autour de ce point. Cette dépendance s'écrit mathématiquement comme une égalité entre les variations temporelles et spatiales de la température. Ce type d'égalité est appelé équation aux dérivées (variations) partielles (en temps et en espace). Ces équations, issues de lois physiques, sont étudiées abstraitement par des mathématiciennes et mathématiciens, dont le travail permet in fine de simuler les phénomènes considérés, telles que les prévisions météorologiques, par exemple. Dans mon cas, j'étudie un modèle simplifié de fluide, en tenant compte de sa viscosité et dont les quantités d'intérêt sont la vitesse, la pression et la densité. Ce modèle peut, par exemple, représenter l'évolution d'une portion d'océan de grande échelle, la décantation de fluides ou le mouvement d'un liquide dans une lampe à lave.

Quel est votre projet professionnel ?

A.L. : Le doctorat permet de se mesurer à la réalité de la recherche et dans mon cas, j'ai décidé de ne pas poursuivre dans le secteur académique. C'est un choix personnel, bien sûr, qui résulte, entre autres, du défi que représente l'accession à un poste de chercheur, long et assez incertain. À l'issue de ma thèse, je souhaite profiter de mon expérience de recherche pour aller puiser dans les connaissances académiques des solutions à des problèmes concrets, par exemple, de soutenabilité énergétique. C'est une sorte de retour à mes projets initiaux. Pour rencontrer des entreprises, les Forum Emploi Maths ou PhDTalent Career Fair, peuvent apporter une aide.

Vous êtes secrétaire adjoint du Collectif doctoral, l’association des doctorantes et doctorants de Sorbonne Université. Pourquoi avoir rejoint le Collectif ?

A.L. : J’ai rejoint le Collectif doctoral à la fin de ma deuxième année de thèse. J’ai été représentant des doctorantes et doctorants de mon laboratoire et de mon école doctorale. J'ai eu connaissance de l'existence du Collectif grâce sa mobilisation en rapport avec la loi de programmation recherche (LPR). Le Collectif s'efforce en effet de défendre nos droits ; c'est le rôle de son pôle « condition doctorale », en plus d'effectuer une veille administrative. L’association comporte également un pôle scientifique, qui organise des journées doctorales et un pôle convivialité, pour favoriser les rencontres plus festives. Elle compte une vingtaine d’adhérentes et adhérents moteurs et quatre cents membres ayant rejoint son forum Discord.

Ce forum joue un rôle central pour le Collectif, puisque s'y organisent les événements, les réflexions et l'entre-aide. Rejoindre le Collectif est très porteur et gratifiant. Les bonnes volontés se motivent mutuellement, chacune et chacun s'investit autant qu'il le souhaite, sur les questions qui l’intéresse, selon leurs expériences ou ressources particulières. Dans mon cas, mes précédents rôles de représentant m'ont permis d'acquérir du recul sur la situation de mes pairs, une certaine compréhension du fonctionnement de l'université et de l'articulation entre les écoles doctorales, le Collège et les facultés, ainsi que des contacts dans ces différentes instances - des atouts non-négligeables lorsqu'il s'agit d'essayer d'améliorer les conditions doctorales.

Actuellement, je participe à un groupe de discussion avec le Collège doctoral afin d'améliorer les modalités du comité de suivi de thèse -- une procédure qui permet de faire un point annuel sur le parcours doctoral de chacun et chacune. S'impliquer dans cette association est un excellent exercice de communication, de logistique et même de diplomatie. C’est une opportunité également de rencontrer des doctorantes et doctorants hors de notre propre communauté scientifique qui donne lieu à des échanges très riches. Pour tout cela, j'aurais aimé rejoindre le Collectif encore plus tôt.

Mercredi 8 février, le site Sorbonne ainsi que le site Champollion (16 rue de la Sorbonne) sont fermés au public.

Journées portes ouvertes 2023 de la Faculté des Lettres

Venez participer aux journées portes ouvertes de la Faculté des Lettres 2023 ! Elles offrent l'opportunité de découvrir les formations de la Faculté, ainsi que de rencontrer vos futurs enseignantes et enseignants et de pouvoir échanger avec les différents services et la communauté étudiante.  À destination de tous et de toutes, elles ne nécessitent pas d'inscription préalable.

JPO 2023

Candidater en première année de licence sur Parcoursup

Les candidatures en licence s'effectuent sur la plateforme nationale en ligne Parcoursup. Retrouvez le calendrier ainsi que nos fiches conseil pour vous accompagner lors des différentes étapes de la procédure.

Candidater en première année de master

Les candidatures en master s'effectuent à partir de cette année sur la plateforme nationale en ligne Mon Master. Retrouvez toutes les étapes à suivre pour effectuer vos recherches et candidater aux formations qui vous intéressent.

candidater première année de master


Émile

Par Céline Spector

Rousseau et la morale expérimentale

Le Féminin en partage

Par Anne-Florence Quaireau

Le voyage d'Anna Jameson au Canada (1836-1837)

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

193

Parcours de licence

192

Parcours de master

13

Sites et campus

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à | la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Dans les pas de Jonas

Par Serge Uzan

L’algorithme de Jonas

Les extraordinaires pouvoirs du ventre

Par Harry Sokol

Un fabuleux voyage à la découverte des pouvoirs de notre microbiote.

Le Grand Livre des pratiques psychomotrices

Par Anne Vachez-Gatecel, Aude Valentin-Lefranc

La Psychomotricité

Par Françoise Giromini-Mercier, Suzanne Robert-Ouvray, Cécile Pavot-Lemoine, Anne Vachez-Gatecel

Apologie de la discrétion

Par Lionel Naccache

Comment faire partie du monde ?

Le Grand Livre des pratiques psychomotrices

Par Anne Vachez-Gatecel, Aude Valentin-Lefranc

Fondements, domaines d'application, formation et recherche

Je marche donc je pense

Par Roger-Pol Droit et Yves Agid

La recherche en temps d'épidémie

Par Patrice Debré

Du sida au Covid, histoire de l'ANRS

Neurosciences cognitives

Par / Sous la direction de Mehdi Khamassi

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiantes et étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux.

Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignantes-chercheuses, enseignants-chercheurs, chercheurs et chercheuses.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à | la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.



Les mondes de Saturne

Par Sébastien Charnoz, Sandrine Vinatier, Sandrine Guerlet, Alice Le Gall

Les mystères de Saturne révélés !

Du Laboratoire Arago à l'Observatoire océanologique de Banyuls

Par / Sous la direction de Guy Jacques et de Yves Desdevises

Une épopée humaine et scientifique

Stem Cell Biology and Regenerative Medicine

Par Charles Durand & Pierre Charbord

River Publishers Series in Biotechnology and Medical Technology Forum