Jupiter et Mercure

Par Alexis Lévrier

Le pouvoir présidentiel face à la presse

Éditions Les petits matins

Au moment de son élection, Emmanuel Macron a été présenté comme l’homme d’un « nouveau monde » qui devait remplacer les pratiques anciennes. Mais du point de vue des rapports avec la presse, c’est au contraire avec un très ancien monde que ce jeune président a d’emblée voulu renouer. Par son caractère impérieux et sa verticalité assumée, sa communication s’inscrit en effet dans une histoire longue des relations entre pouvoir et médias. Emmanuel Macron marche de manière évidente dans les pas des monarques républicains qui l’ont précédé, au point que le mot « Jupiter » lui-même est emprunté au double septennat de François Mitterrand. Mais ses modèles se situent aussi plus en amont, puisqu’il a lui-même revendiqué à plusieurs reprises sa fidélité à un héritage monarchique et impérial.

Après un quinquennat marqué par des échanges incessants entre la presse et un président trop « normal », la volonté d’Emmanuel Macron de tenir à distance les journalistes a dans un premier temps été bien accueillie. Cet ouvrage montre cependant les dangers que présente une telle attitude. Elle a conduit l’actuel président à un extrême verrouillage de sa communication et, comme en témoignent l’affaire Benalla et le mouvement des Gilets jaunes, certaines dérives ont fini par susciter la lassitude ou la colère. L’expression « président jupitérien », qu’Emmanuel Macron n’a pourtant employée qu’une seule fois, est ainsi associée désormais à son quinquennat et à une conception du pouvoir jugée trop autoritaire.
Il est vrai qu’il ne peut exister d’équilibre parfait dans les relations entre un président et la presse : du général de Gaulle à François Hollande, tous les prédécesseurs d’Emmanuel Macron ont hésité avant lui entre la bienveillance et la dureté, comme entre la séduction et la défiance. Cet essai montre en outre que chacun d’entre eux, à un moment ou un autre de son mandat, a été tenté de mettre les journalistes au pas. Mais le risque est réel, lorsque Jupiter cherche à imposer ses vues à Mercure, de saper les fondements de sa propre légitimité. La capacité d’Emmanuel Macron à réinventer sa relation avec la presse sera ainsi l’un des enjeux de la fin de son quinquennat, et plus encore de son éventuelle réélection.


Alexis Lévrier est maître de conférences à l’Université de Reims, et chercheur associé au Gripic, laboratoire de recherche en sciences de l'information et de la communication du CELSA. Spécialiste de l’histoire de la presse, Alexis Lévrier a publié deux ouvrages aux Sorbonne Université Presses : Matière et esprit du journal (dir., avec Adeline Wrona, coll. « Histoire de l’imprimé », 2013) ; Les Journaux et de Marivaux et le monde des « spectateurs » (coll. « Lettres françaises », 2007).

 

 

 

 

 

Université d'été

Profitez de la période estivale pour garder le rythme et vous enrichir grâce aux cycles de conférences ouverts à tout public durant le mois de juillet !
 



Josephine Butler

Par Frédéric Regard

Récit d'une croisade féministe

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

La Rue qui nous sépare

Par Célia Samba

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La vague. L'épidémie vue du terrain

Par Renaud Pialoux

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Miction impossible

Par Pr Corinne Isnard Bagnis

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Ça se passe à la Faculté des Sciences et Ingénierie

Tout voir

Des formations riches et exigeantes

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.