Projet Tech-Toys
  • Recherche

Un projet innovant pour améliorer la détection des troubles neuro-développementaux

Le projet international Tech-Toys, porté par le service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, l'équipe PIRoS de l’ISIR et le département médico-universitaire Origyne, a remporté l'appel européen Era PerMed2021.  Il a pour objectif d'améliorer la détection et la prise en charge précoces des troubles du neuro-développement.

En Occident, un enfant sur dix est atteint d’un trouble du neuro-développement. Ces troubles, qui ont d’importantes répercussions pour la personne, la famille et la société, touchent généralement plusieurs domaines du développement, notamment la sensori-motricité, la cognition, la communication, l'apprentissage et le comportement. Malgré leur meilleure compréhension, le diagnostic et le début de la prise en charge de ces troubles sont souvent tardifs, plusieurs mois après l'observation des premiers signes cliniques. Leur détection précoce est aujourd’hui l'un des principaux défis en pédiatrie car intervenir tôt améliore le pronostic.

C’est dans ce contexte que le Pr David Cohen responsable du service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, et le Pr Mohamed Chetouani1  de l'équipe PIRoS de l’ISIR2   ont développé le projet de recherche international Tech-Toys, en partenariat avec la fondation Stella Maris de Pise, l’université Ludwig Maximilians de Munich et l’université technique d’Istanbul. « Nous travaillons depuis de nombreuses années avec l'équipe PIRoS autour des nouvelles technologies et de la compréhension et de la modélisation des signaux sociaux et des interactions humaines dans le contexte des troubles du neuro-développement, explique David Cohen. Nous avons créé un espace dédié, avec des salles expérimentales de test et de robotique au sein de mon service. Nous avons déjà mené plusieurs projets de recherche ensemble. C’est grâce à cette longue collaboration que nous avons pu mettre en place le projet Tech-Toys qui vise à fournir de nouveaux outils pour l'analyse et la modélisation du comportement du nourrisson et de ses interactions au cours du neuro-développement. »

Le projet Tech-Toys repose sur des jouets développés par la start-up italienne Khymia et la fondation Stella Maris de Pise, qui sont adaptés à l'environnement naturel du nourrisson et équipés de capteurs de mouvement et de pression. Grâce à eux, les chercheurs vont pouvoir suivre, dans leur environnement familial, des nourrissons à haut risque3 de développer des troubles du développement. Ils seront recrutés dans le unités de néonatologie du Pr Laurence Foix-L’Hélias du département médico-universitaire ORIGYNE. Pendant une année, les chercheurs vont recueillir des données sur le développement de la motricité fine et précoce des bébés, ainsi que sur le regard, la prosodie et la compétence sociale, dans leurs interactions naturelles avec les parents. « À partir de ces données, qui seront analysées par de nouveaux algorithmes d’intelligence artificielle (IA), nous allons pouvoir identifier des indices dysfonctionnels de la motricité et de l’interaction, prédicteurs des évolutions péjoratives », explique le psychiatre. Ces indices permettront de développer des profils spécifiques de données (des biomarqueurs numériques) pour les principaux troubles du neuro-développement. Ces biomarqueurs numériques seront ensuite testés et comparés aux échelles cliniques standardisées et à une évaluation neuropédiatrique et pédopsychiatrique des nourrissons. À la fin du projet, les chercheurs évalueront, à l’aide de l’IA, quelle combinaison de biomarqueurs produit la meilleure prédiction pour la détection précoce des anomalies du développement neurologique dans les premiers mois de la vie.

Les données seront ensuite fournies aux cliniciens (pédiatres, neuropédiatres, pédopsychiatres), afin qu'ils puissent suivre le neuro-développement des enfants et commencer une intervention précoce adaptée et personnalisée. « Dans les premiers mois de la vie, la plasticité cérébrale est élevée. Donc plus on intervient tôt, intensément et de manière adaptée, et plus on arrive à changer les trajectoires des enfants ». Les résultats du projet permettront d’ouvrir de nouveaux horizons pour la détection précoce, personnalisée et à domicile des troubles du neuro-développement, mais aussi d'optimiser leur prise en charge.


1 Membre de l’équipe PIRoS, Mohamed Chetouani porte l'action nationale sur l’autisme et les nouvelles technologies dans le cadre du quatrième plan Autisme. Il coordonne le Living & Learning Lab Neurodéveloppement (LiLLaB) de la Stratégie Nationale pour l’Autisme.

2 L’Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique (Sorbonne Université, CNRS, Inserm)

3 Grands prématurés et nouveaux-nés avec souffrance et/ou lésion cérébrales

À la Une

S2 Inscriptions pédagogiques - correctif - clôture le 26 janvier à 12h00

Rentrée 2021

Vous trouverez sur cette page les indications relatives au parcours de rentrée étape par étape, pour bien débuter votre année universitaire à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.



Laïcité, un principe

Par Eric Anceau

De l'Antiquité au temps présent

Chroniques de l'Europe

Par / Sous la direction de Sonia Bledniak, Isabelle Matamoros, Fabrice Virgili

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Réussir sa consultation en anglais

Par Dr Pascaline Faure

La recherche en temps d'épidémie

Par Patrice Debré

Du sida au Covid, histoire de l'ANRS

Neurosciences cognitives

Par / Sous la direction de Mehdi Khamassi

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignants-chercheurs et chercheurs.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.



Du Laboratoire Arago à l'Observatoire océanologique de Banyuls

Par / Sous la direction de Guy Jacques et de Yves Desdevises

Une épopée humaine et scientifique

Neurosciences cognitives

Par / Sous la direction de Mehdi Khamassi