Égalité et lutte contre les discriminations

L'égalité et la lutte contre les discriminations

L'égalité et la lutte contre les discriminations

L’égalité entre les êtres humains est un droit fondamental et une valeur capitale de notre université

Ce droit doit être effectif et concerner tous les aspects de la vie professionnelle, sociale, politique et culturelle. Il est aussi un enjeu majeur pour le développement de notre université.

Dans le cadre de la mise en œuvre d'une politique ambitieuse pour faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes, le président de Sorbonne Université a nommé Michela Petrini chargée de mission Égalité. Son action a pour but de garantir l'égalité professionnelle entre les personnels, quel que soit le genre dans lequel ils se reconnaissent, ainsi que l'égalité de traitement entre les étudiantes et les étudiants, dans tous les domaines, et par conséquent de lutter contre toutes les discriminations et violences liées au genre. Elle est en charge de coordonner les actions et des porter la politique de Sorbonne Université au niveau de ses trois facultés, de faire un état des lieux, de proposer un plan d'action, de sensibiliser et de prévention les discriminations. 

Consultez la charte de Sorbonne Université pour l'égalité entre les femmes et les hommes.

Engagements de la mission

  • Veiller au respect de l'égalité entre les femmes et les hommes dans le recrutement et le déroulement de carrière
  • Veiller à l'égalité entre étudiantes et étudiants dans le déroulement et la progression des études et lors des processus d'orientation.
  • Sensibiliser l'ensemble de la faculté (personnels, étudiantes et étudiants, services centraux, UFR, comités de sélection, directions de composantes et de laboratoires) aux problèmes d'égalité liés au genre 
  • Promouvoir les actions nécessaires pour lutter contre le harcèlement sexuel et sexiste et les violences liées au genre.

Chargée de mission pour l'égalité : Michela Petrini

Confidentialité de votre démarche

Nous vous garantissons la confidentialité de votre démarche. - Contacter par courriel

Voir aussi :

À télécharger :

Lettre de la CPED " Crise sanitaire, inégalités femmes-hommes et comités de sélection"

L’université s’est engagée depuis plusieurs années dans une politique de recrutement, d’accompagnement et de maintien dans l’emploi des personnels en situation de handicap.

Un plan pluriannuel d’insertion et de maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap est entré en vigueur le 1er septembre 2016 pour une durée de 3 années renouvelables. Il intègre un conventionnement avec le fonds d’insertion des personnes handicapées de la fonction publique (FIPHFP) et devient ainsi la première université française à avoir signé une telle convention.

Ce conventionnement a conduit à la création de la mission handicap, pilotée par Éric LALANNE, nommé responsable de la mission. Celle-ci met en œuvre la politique handicap définie par le plan et votée par le conseil d’administration.
Elle fédère sur ce thème les activités de la Direction générale des services adjointe relations sociales , des DRH des facultés, du service de médecine de prévention et du service social des personnels et plus largement d’autres directions (achats, budget et finances, logistique et campus, patrimoine immobilier).
Les objectifs de la mission sont de promouvoir le recrutement, l’insertion, le maintien dans l’emploi et l’accompagnement des personnels en situation de handicap, l’information et la communication auprès des agents et des structures. Enfin, en matière d’achat, le recours au secteur adapté et protégé sera développé.

Qui peut être intéressé ?

Les personnes nouvellement recrutées, dont le handicap peut nécessiter la mise en place de mesures d’accompagnement particulières, d’aménagement du poste de travail dès leur affectation, afin de leur permettre d’exercer normalement les fonctions pour lesquelles elles ont été recrutées.
Les personnes qui, à la suite d’un accident, d’une maladie, ou dont l’état de santé a pu évoluer défavorablement depuis leur affectation, rencontrent des difficultés dans le cadre de leur activité professionnelle.
Les personnes désirant être accompagnées dans leur démarche de déclaration d’une situation de handicap.
L’accompagnement de chaque agent est mis en œuvre de façon transversale, concertée avec le service de médecine de prévention, le service social des personnels, la Direction générale des services adjointe relations sociales et les DRH des facultés, dans le respect du secret médical et du secret professionnel.

Pourquoi déclarer son handicap ?

Se déclarer permet de bénéficier des accompagnements nécessaires à l’exercice de ses activités et de prétendre à des mesures de compensation (sur prescription du médecin de prévention), comme par exemple :

  • aménagement du poste de travail,
  • mise en place d’un transport adapté,
  • temps partiel de droit,
  • priorité pour les mutations et les formations,
  • prise en compte du handicap dans le dossier de retraite (sous certaines conditions),
  • bonification des chèques vacances,
  • aide aux vacances (100 € par an et par agent).

Télécharger la plaquette Travailler et faire reconnaitre votre handicap
Découvrez les Dispositions particulières à destination des agents en situation de handicap (RQTH)

Lutter contres les actes racistes, antisémites et de haine anti-LGBT qui portent atteintes aux droits des individus est une action capitale pour notre université.

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de la lutte contre les discriminations, le président de Sorbonne Université a nommé Virginie Mouriès-Mansuy comme chargée de mission de lutte contre le racisme, l’antisémitisme, la haine anti-LGBT.

Sa mission consiste à agir et faire agir, renforcer l’engagement de l’université sur ces sujets, et ainsi garantir l'égalité professionnelle entre les personnels et un traitement égal des étudiants et étudiantes. Elle est en charge de coordonner les actions de sensibilisation et de lutte contre ces discriminations et de porter la politique de Sorbonne Université au niveau de ses trois facultés. 

Engagement de la mission

  • Représenter Sorbonne Université sur la question de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, notamment auprès du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation en étant membre du réseau des référents racisme-antisémitisme piloté par la DILCRAH
  • Proposer des actions de sensibilisation et de lutte contre le racisme et l’antisémitisme et la haine anti-LGBT afin de sensibiliser l'ensemble de l’université (personnels, étudiantes et étudiants, services centraux, UFRs, comités de sélection, directions de composantes et de laboratoires) aux problèmes de lutte contre le racisme, l’antisémitisme, la haine anti-LGBT.
  • Lutter contre la haine qui peut se répandre sur internet et les réseaux sociaux.
  • Communiquer sur les sanctions encourues pour tout actes de racisme, d’antisémitisme et de haine anti-LGBT
  • De manière plus générale être une ressource dès lors qu’une question relative au racisme est susceptible de se poser.

Chargée de mission pour la lutte contre le racisme, l’antisémitisme, la haine anti-LGBT

Virginie Mouriès-Mansuy

Personne à contacter pour tout problème de discrimination. Toute démarche restera confidentielle.

Vous êtes victime ou témoin d’une des situations suivantes ?

  • Discrimination
  • Harcèlement
  • Violences sexistes ou sexuelles au travail
  • Souffrance au travail
  • Risques psycho-social (RPS)

Que pouvez-vous faire ?

Signalez-le via le portail en vous connectant avec vos identifiants Sorbonne Université. Vous serez orientés et mis en relation avec les professionnels de votre choix qui pourront vous écouter et vous apporter l'aide adaptée à votre situation.

Vous souhaitez vous informer sur l'un des sujets suivants ?

  • Les risques psychosociaux (RPS)
  • Les différentes formes de harcèlement
  • Des agissements et violences sexistes et sexuelles et de discrimination
  • Leur prise en charge au sein de l’établissement
  • Les formations proposées dans ce domaine
  • Les démarches et procédures qui peuvent être engagées

Vous trouverez toutes les réponses à vos questions sur la page d'information du portail.

Une démarche confidentielle

Ce portail est strictement sécurisé et confidentiel. Les personnels en charge de l’instruction sont les seuls à avoir accès aux données individuelles et garantissent la confidentialité la plus stricte. Le signalement effectué via le portail ainsi que le contenu des échanges avec l'interlocutrice choisie ou l'interlocuteur choisi restent confidentiels. Si cette personne estime nécessaire d’échanger avec d’autres professionnels (hiérarchie, collègues, personnels de la santé au travail, cellule RPS…) elle vous en informera et s'assurera toujours de votre accord avant de le faire.

Vous avez été victime ou témoin d’une situation de violence sexuelle ou sexiste ?

Pour accompagner les victimes de violences sexistes et sexuelles un dispositif spécifique a été mis en place. Sorbonne Université a confié à l’Institut en Santé Génésique/Women Safe l’accueil, le conseil et l’accompagnement des victimes et témoins de violences sexuelles et sexistes au sein de sa communauté universitaire, que les victimes soient personnels, étudiantes ou étudiants de l’université.

Cet institut rassemble des spécialistes (médecins, infirmières ou infirmiers, psychologues, avocats et juristes…) à même de prendre en charge les différentes situations de violences sexuelles et sexistes.

Vous trouverez écoute et accompagnement au sein de cet institut qui vous prendra en charge selon les étapes suivantes :

  • premier contact par téléphone ou mail à l’issue duquel un rendez-vous rapide vous sera proposé,
  • entretien d'accueil dans les locaux de l’Institut (9 rue Armagis à St-Germain en Laye) qui permet l’orientation vers une consultation avec un ou une médecin, un ou une psychologue, un ou une juriste, un avocat ou une avocate et une prise en charge sociale,
  • orientation pour un suivi et un accompagnement pérenne de la situation jusqu'à sa résolution,
  • accompagnement et suivi spécifique vers des démarches (médicales, psychologiques, sociales, juridiques) hors de l'Institut.

Le partenariat mis en place avec l’Institut en Santé Génésique/Women Safe permet un accompagnement par des spécialistes, qui conseillent et soutiennent la victime. Une totale confidentialité et le respect de leur volonté sont assurés aux personnes concernées. Les entretiens sont strictement confidentiels et l’accompagnement est entièrement gratuit pour les victimes, les frais étant pris en charge par Sorbonne Université.

Prise de rendez-vous

Par téléphone : 01 39 10 85 35 (du lundi au vendredi - de 9h à 17h30) ou par courriel (réponse sous 24 ou 48 h maximum)

Coordonnées

9 rue Armagis - 78100 Saint-Germain-en-Laye
Pour s’y rendre : RER A - station Saint-Germain-en-Laye 

Conformément aux textes régissant l’organisation de Sorbonne Université, le président de l’université a nommé un médiateur dont le principal rôle est d’aider à la résolution des conflits au sein de l’établissement et de prévenir les situations conflictuelles. 

Missions

Tout personnel ou usager (étudiant, apprenti, stagiaire de la formation continue) de l’université peut solliciter le médiateur. En revanche, les candidats à une inscription ne sont pas concernés.

Le médiateur peut être sollicité dans le cas :

  • d’un différend avec l’établissement pour lequel, si après les démarches auprès des services et instances concernées, aucune réponse ou solution jugée satisfaisante par le requérant n’a été trouvée ;
  • de l’existence de difficultés relationnelles entre deux (ou plus) personnes au sein d’une structure.

Le médiateur n’intervient pas pour :

  • les conflits personnels de type privé, n’ayant à ce titre aucun rapport avec le fonctionnement de l’institution universitaire ;
  • les différends relevant des prérogatives de chacune des instances universitaires pour ce qui la concerne ou susceptibles d’être a priori résolus par la saisine d’une instance universitaire ;
  • les conflits de scolarité qui concernent les questions relatives à la notation.

Le médiateur propose tout mode de résolution qui lui apparaît adapté, dans le respect du cadre légal, des dispositions internes à l’université et des moyens dont il dispose. Sa mission est de faciliter la résolution du différend par les parties. Celles-ci restent libres d’abandonner le processus de médiation à tout moment sans avoir à le justifier.

Le médiateur respectant un code de déontologie, il s’engage à :

  • la neutralité : il ne prend pas position (ce n’est ni un juge, ni un arbitre), en particulier vis-à-vis des solutions retenues par les parties ;
  • l’indépendance : il est détaché de toute pression intérieure ou extérieure à la médiation. Si les conditions de son indépendance ne sont plus garanties, il interrompt la médiation ;
  • l’impartialité : il n’a pas de communauté d’intérêt avec l’une des parties ; il se montre juste et équitable avec chacune d’elles, le médiateur est présent pour l’une et pour l’autre ; en cas de proximité avec l’une des parties, le médiateur se dessaisit du dossier et propose de le transmettre à un autre médiateur institutionnel (médiateur académique, par exemple) ;
  • la confidentialité : seules les parties peuvent lever la confidentialité des éléments échangés au cours de la médiation.

Le recours au médiateur de Sorbonne Université comme mode de règlement des litiges est la garantie :

  • de la gratuité du recours ;
  • de bénéficier de la connaissance que le médiateur a de l’établissement ;
  • de la rapidité de la réponse, comparée à d’autres procédures.

En complément des actions de médiation, le médiateur fait la promotion de ce mode de résolution des conflits au sein de l’université.

Contact :

Pascal Challande - 15 rue de l’Ecole de Médecine, Campus des Cordeliers - Escalier D - 2e étage - F-75006 - Paris / Tél. 01 44 27 37 07

Rapports d'activité du médiateur

À la Une

Fermeture d'été : du 24 juillet au 22 août inclus, tous les sites et campus de la faculté sont inaccessibles. L'ensemble des services est fermé.

Rentrée 2021

Vous trouverez sur cette page les indications relatives au parcours de rentrée étape par étape, pour bien débuter votre année universitaire à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.



Résonances oasiennes

Par Marc Breviglieri, Noha Gamal Said et David Goeury

Approches sensibles de l'urbain au Sahara

Byzance et ses voisins, XIIIe-XVe siècle

Par Elisabeth Yota

Art, identité, pouvoir

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PASS (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Sorbonnavirus

Par Pierre-Marie Chauvin et Annick Clement

Regards sur la crise du coronavirus

La Rue qui nous sépare

Par Célia Samba

Les langues de la médecine

Par Pascaline Faure

La vague. L'épidémie vue du terrain

Par Renaud Pialoux

La médecin

Par Karine Lacombe, Fiamma Luzzati

Une infectiologue au temps du corona

Le Cinéma intérieur

Par Lionel Naccache

Projection privée au cœur de la conscience

Miction impossible

Par Pr Corinne Isnard Bagnis

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Ça se passe à la Faculté des Sciences et Ingénierie

Tout voir

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignants-chercheurs et chercheurs.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.