7 JUIN 2019
Autour de mon arbre
Les observatoires ayant rejoint “Auprès de mon arbre”

Le projet Auprès de mon arbre a pour objectif de fédérer les actions de sciences participatives autour de l’arbre. Il met en avant différents moyens pour participer à
l’observation de la biodiversité liées à l’arbre et propose de réunir les communautés qui s’intéressent à ce sujet. Parmi les observatoires regroupés dans ce projet, deux nouveaux programmes de sciences participatives ont vu le jour : sTREEts et Lichens Go !


sTREEts, un nouvel observatoire citoyen de la flore urbaine
Ce programme de sciences participatives propose aux citoyens et botanistes volontaires d’inventorier les plantes qui poussent aux pieds des arbres en ville et d’en faire le suivi chaque printemps afin de faire avancer la recherche en écologie urbaine. sTREEts est animé par Tela Botanica en collaboration avec le Muséum national d’Histoire naturelle.

Depuis janvier 2017, la Loi Labbé interdit l’utilisation des herbicides chimiques sur la voie publique. La végétation spontanée refait ainsi surface en ville, dans les microfissures, les interstices des trottoirs mais aussi les pieds d’arbres. Quelles sont les plantes qui poussent aux pieds des arbres ? Comment se propagent-elles d’un pied d’arbre à l’autre ?

C’est à ces questions que souhaitent répondre des chercheurs du Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation (Muséum national d’Histoire naturelle - Sorbonne Université - CNRS, à travers l’étude de 1 500 pieds d’arbres situés à Paris. Leur objectif est d’étendre l’observation à d’autres quartiers et d’autres villes de France métropolitaine.

En complément de sTREEts, le programme Sauvages de ma rue s’intéresse à la flore urbaine tout au long de l’année. Ces deux observatoires font partie de Vigie-Nature.


Comment participer à sTREEts?
Les participants sont invités à choisir un alignement de 5 à 1 0 arbres en ville, avec une zone bien délimitée au pied de chaque arbre. L’exercice consiste ensuite à identifier toutes les espèces végétales qui y poussent puis à transmettre ces données via le site de Tela Botanica. Des outils d’aide à la détermination peuvent aider les participants dans leur identification des espèces (guide Sauvages de ma rue, application Pl@ntNet, plateforme Identiplante). Chaque année, il est possible de réaliser à nouveau l’inventaire au pied des mêmes arbres, afin d’en effectuer le suivi et d’aider les chercheurs à mieux comprendre le fonctionnement de ces communautés végétales.

 

Suivre la pollution en ville grâce à Lichens Go !

Lichens Go ! propose de découvrir les lichens poussant sur les arbres en ville afin d’évaluer la qualité de l’air et de mieux comprendre l’écologie de ces organismes très
particuliers. Ce programme de sciences participatives s'adresse à tous les citoyens volontaires tout au long de l'année.

Lichens Go ! est intégré au dispositif participatif sur l’environnement urbain porté par Sorbonne Université, PartiCitaE dont l’objectif est de construire une connaissance globale et partagée de l’environnement urbain. I l intègre également le programme Vigie-Nature École porté par le MNHN et à destination des enseignants et de leurs classes.

La détermination des lichens est facilitée par la mise à disposition d’une clé de détermination disponible sur le site de l’observatoire. Le protocole et la clé de détermination ont été réalisés avec l’aide précieuse d’experts lichenologues.
 


Comment participer à Lichens Go ?
Il est possible de participer sans connaissance préalable des lichens, la clé d’identification ayant été spécialement conçue pour permettre la reconnaissance des différentes espèces de lichens sans besoin d’aucun autre matériel qu’une loupe de botanique ! La méthode d’étude se base sur la présence de différentes espèces de lichens pour évaluer la qualité de l’air, sans aucun prélèvement.

Ici, les citoyens sont invités à repérer un alignement de 3 arbres en ville. Ils doivent ensuite placer une grille fournie (composée de 5 carrés alignés de 1 0*1 0cm) sur chaque face du tronc, qui permet de délimiter la zone d’observation. Ils peuvent alors identifier les espèces de lichens et transmettre leurs données en ligne.

 

2 en 1 !
Les observateurs les plus motivés peuvent réaliser les 2 protocoles sur le même alignement d’arbres : observer les lichens sur les 3 premiers arbres seulement, et la flore aux pieds de tous les arbres. Un outil de saisie commun aux deux protocoles permet de simplifier la transmission des données en une seule fois.

 

Contact Presse
apa@tela-botanica.org
04 67 52 41 22