• Conférence
  • Campus Pierre et Marie Curie - 4 place Jussieu 75005 Paris
  • Pierre André, spécialiste de philosophie politique et d’éthique appliquées au changement climatique et doctorant au Centre international de philosophie politique appliquée (CIPPA, Sorbonne Université)
  • Fabrice Flipo, professeur de philosophie et d'épistémologie à l’institut Mines-Télécom Business School et chercheur au laboratoire du changement social et politique (LCSP, Université Paris-Diderot)
  • François Gemenne (sous réserve), spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement et des migrations, membre du GIEC, co-directeur de l’Observatoire Défense et Climat du ministère des Armées et Directeur de l’Observatoire Hugo à l’Université de Liège
  • Agnès Michelot, présidente de la Société Française pour le Droit de l'Environnement (SFDE) et enseignant-chercheur à l’université de La Rochelle

Le troisième et dernier débat, « La justice climatique : quelles responsabilités ? », aura lieu le mardi 11 décembre 2018 à 18h à Sorbonne Université sur le campus Pierre et Marie Curie.

La question climatique exacerbe les enjeux de justice, dans la mesure où la force ne peut guère prévaloir : aucun pays n'a la possibilité de contraindre les autres à agir, tous sont plus ou moins vulnérables. Il ne reste donc que les enjeux moraux : pourquoi agir pour réduire les émissions, plutôt que de ne rien faire ? A quelle hauteur agir et en fonction de quels dommages ? En cas de réchauffement, qui doit s'adapter, qui aura les moyens de le faire ?

La philosophie éthique et morale procède volontiers en classant les raisons qui peuvent être invoquées : droits des générations futures, devoirs des générations présentes, maximisation de l'utilité sur une longue période, etc.

Une autre approche peut consister à identifier les freins à l'action, tant à la réduction des émissions qu'à l'adaptation (entendue au sens large de transformation des modes de vie). Dans ce domaine trois grandes catégories de responsables peuvent être identifiés.

Modération par Rachel Mulot, chef du service « Enquêtes » au magazine Sciences et Avenir.

> Pour en savoir plus et s'inscrire au débat

> A lire : Le Laboratoire de météorologie dynamique fête ses 50 ans

50ans LMD
La justice climatique : quelles responsabilités ? © « École polytechnique – Pauline Joerger »