28 NOV. 2019

Jean-Baptiste Sallée, océanographe au laboratoire LOCEAN 1 lance le projet SO-CHIC. Son objectif : observer et modéliser l’océan Austral pour mieux anticiper le changement climatique.

SO-CHIC
Les membres du projet SO-CHIC © Sorbonne Université - Pierre Kitmacher

L’ampleur du changement climatique de la planète dépend de l’océan car il joue un rôle d’éponge planétaire absorbant la vaste majorité de la chaleur et une grande partie du carbone liée aux activités humaines. C’est à nos antipodes, dans l'Océan Austral, que ce rôle d’éponge de l’océan est le plus efficace, lui conférant un véritable rôle de régulateur du climat mondial.   

C’est pourquoi le laboratoire d’océanographie et du climat lance, en novembre, le projet SO-CHIC (Southern Ocean Carbon and Heat Impact on Climate). Financé à hauteur de 8 M€ par la Commission Européenne pour une durée de 4 ans, ce projet a pour ambition de comprendre ces processus physiques et biogéochimiques et leur impact global  sur le climat global afin de contribuer à réduire les incertitudes liées aux prévisions de changement climatique.  

Le LOCEAN conduit des études sur les processus physiques et biogéochimiques de l’océan et leur rôle dans le climat en interaction avec les écosystèmes marins. Ses équipes, largement reconnues au niveau international, abordent différentes échelles de temps et d’espace pour mieux comprendre la dynamique et les variations de l’océan au sein du système climatique ainsi que son évolution présente, passée et future. Elles contribuent aussi au développement de méthodes d’analyses, de modélisation et d’observation, ainsi qu’à l’observation systématique de l’océan, in situ ou depuis l’espace. Le LOCEAN est une composante majeure de l’institut Pierre et Simon Laplace qui regroupe plusieurs laboratoires d’Ile de France dans le cadre de l’étude de la terre et du climat. 

Porté par l’océanographe et climatologue Jean-Baptiste Sallée, il alliera des observations en mer, jusque-là éparses, à des nouveaux modèles de prévision pour le climat. Deux campagnes en mer sont prévues en janvier 2021 et en janvier 2022. 
 
Regroupant 15 partenaires institutionnels en Europe et Afrique du Sud, le projet SO-CHIC s’inscrit dans une démarche plus globale en collaboration avec d'autres projets européens similaires pour répondre au défi  societal 5 de la commission Européene sur l’action climatique et l'environnement. L’évènement Une réunion de lancement aura lieu du 13 au 15 novembre 2019 à Sorbonne Université.

Pour en savoir + : consulter le site web du projet SO-CHIC


1 Laboratoire d’Océanographie et du Climat (Sorbonne Université, IPSL, CNRS, MNHN, Ecce Terra, Institut de recherche pour le développement)