Campagne de développement / Priorités scientifiques

5 priorités scientifiques

Ouverts au décloisonnement des disciplines, nous sommes le cœur d’un processus d’innovation continue. Nous mettons les savoirs en culture, nous investissons la recherche pour appréhender la complexité des enjeux sociétaux contemporains et agir à travers des solutions nouvelles. Ensemble, nous avons 5 défis à relever.

5 priorités scientifiques

Construire la ville connectée

Amal El Fallah Seghrouchni, professeur à Sorbonne Université, chercheuse en intelligence artificielle au Laboratoire d’informatique de Paris 6 (LIP6) .

« Une ville connectée est une ville qui s’appuie sur les technologies de l’information et de la communication afin d’offrir des services urbains à grande valeur ajoutée. La digitalisation avec l’Intelligence Artificielle comme figure de proue, les objets connectés et les nouvelles infrastructures de déploiement et de stockage permettent aux citoyens d’accéder aux services et aux données sans contraintes de temps, d’espace ou de périphériques (any where, any time, any device). 

Grâce à la connexion en continue et l’accès aux données en temps réel, il devient possible de gérer intelligemment la ville et d’optimiser l’utilisation de ses ressources (ex. fluidifier le trafic, faciliter le stationnement, collecter les données et analyser la fréquentation d’un secteur urbain pour éclairer les rues... )

Ces villes connectées qui vont accueillir 60% de la population en 2030 doivent cependant garantir la fiabilité, l’efficacité, la sûreté, la transparence et l’éthique (ex. protection des données, respect de la vie privée, pas de manipulations) comme enjeux à encadrer par des lois. Le respect de ces exigences est d’autant plus crucial que les nouvelles technologies et les services numériques adressent à peu près tous les secteurs de l’activité urbaine et les transforment en profondeur : la démocratie, l’économie, l’éducation, l’emploi, les infrastructures, les transports, l’habitat, l’énergie, l’environnement, la sécurité, la qualité de vie… »

Développer l'intelligence artificielle

Aujourd’hui, l’intelligence artificielle (IA) est partout. Elle transforme déjà la société et impacte nos vies.

Grâce à ses facultés des Lettres, de Médecine et de Sciences et Ingénierie, Sorbonne Université dispose de forces considérables tant sur les aspects fondamentaux de l’IA (en mathématiques, en informatique, en robotique), que sur ses applications (en santé, en environnement ou encore en création artistique) ou qu’en matière d’humanités numériques. Sorbonne Université a créé en juin 2019 le Sorbonne Center for Artificial Intelligence (SCAI). 

Gérard Biau, Professeur au laboratoire de probabilités, statistique et modélisation et directeur de SCAI :
« Pensé comme une « maison de l’IA » en plein cœur de Paris, le centre a pour ambition de motiver, organiser et rendre visible la recherche multidisciplinaire en IA à travers le montage de chaires d’excellence, le soutien et l’accueil de projets interdisciplinaires, des réponses concertées à des appels d’offres, la création de task-forces, la mise en place de programmes doctoraux… »

Inventer la santé de demain

Les progrès de l’ingénierie en santé et le développement des humanités médicales conduisent à de nouvelles approches médicales, tant au niveau des gestes pratiqués que dans l’appréhension du patient et de sa liberté.

Alexandre Carpentier, neurochirurgien, professeur à Sorbonne Université, faculté de médecine, fondateur de CarThera.

« J’ai deux défis : rendre la chirurgie moins invasive, plus efficace et moins chère et optimiser les traitements en favorisant la pénétration des médicaments dans le cerveau. Nous sommes les premiers au monde à avoir mis au point une technologie qui a révolutionné́ la chimiothérapie des tumeurs cérébrales et qui aura des applications pour d’autres pathologies comme la maladie d’Alzheimer ou la sclérose en plaques. Travailler au sein d’une université́ pluridisciplinaire, avec des chercheurs de très haut niveau dans tous les domaines, m’a permis d’aborder la maladie d’une manière totalement innovante. »

Pierre-Henry Tavoillot, philosophe, maître de conférences HDR à Sorbonne Université́, faculté des lettres, UFR de philosophie, préside le Collège de philosophie. Membre du Conseil d’analyse de la société́ de 2004 à 2013.

« La santé est devenue un enjeu majeur qui désormais, dicte les conduites, impose les rites et détermine les comportements. Elle fait office de guide de vie du berceau à la tombe. Avec des mutations profondes : que sera l’enfance quand les parents pourront décider des caractéristiques de leur progéniture ? Que sera la vieillesse quand les promesses transhumanistes de son abolition seront effectives ? Que sera la jeunesse quand tous les âges pourront prétendre la conserver ? Quant à l’âge adulte : existera-t-il encore ? La médecine du futur, préventive, prédictive, personnalisée et participative, porte de fabuleuses perspectives, mais aussi une transformation de nos vies. Nos chercheurs contribuent à les penser sans excessive prudence ni aveugle confiance. »

Assurer la transition environnementale

Face au changement climatique, il est essentiel et urgent de trouver des solutions concrètes pour la vie de tous les jours.

Laurence Eymard, professeur émérite à la faculté des sciences de Sorbonne Université

« L’accord de Paris du 4 novembre 2016 donne une responsabilité nouvelle à tous les acteurs dans chaque pays pour engager fortement la transition environnementale : atténuation et adaptation aux changements climatiques, gestion équitable des ressources, préservation de la biodiversité́ et services écosystémiques.
Les compétences de Sorbonne Université sont nombreuses et variées dans tous ces domaines, elles peuvent et doivent être mobilisées pour que la transition se fasse au bénéfice de la société. »

Sylvie Brunel, après 17 années dans l’humanitaire, professeur en géographie à Sorbonne Université, faculté des Lettres, UFR de Géographie et d’aménagement, auteur de nombreux ouvrages, Grand Prix Edouard Bonnefous de l’Académie des Sciences morales et politiques, en 2016.

« Parce que la transition environnementale figure au cœur de la mutation des territoires et nécessite une adaptation des systèmes de production agricole, Sorbonne Université unit ses compétences en géographie, biologie, aménagement des territoires, climatologie pour permettre autant aux collectivités locales qu’aux grands acteurs publics et privés de disposer d’un cadre de pensée cohérent et global sur les évolutions du monde rural. Remettre le producteur agricole au cœur de la fabrication des paysages et de la biodiversité nourricière et réhabiliter la ruralité pour que les territoires restent vivants contribuent à l’intelligence des sociétés agraires et aide la terre à rester habitable, attractive et durable ! »

Préserver et transmettre le patrimoine pour l'avenir

Philippe Walter, chimiste, spécialiste des pratiques artistiques, directeur de recherche au CNRS, directeur du Laboratoire d’archéologie moléculaire et structurale, Sorbonne Université, faculté des sciences, UFR de Chimie et co-directeur de l’Observateur des Patrimoines de Sorbonne Université.

« Matériels ou immatériels, culturels ou naturels, tous les objets patrimoniaux obéissent à une définition commune : ce sont des biens collectifs hérités du temps long, investis d’un impératif de transmission aux générations à venir et appelant une protection.

La notion de patrimoine est au centre d’enjeux sociaux croissants : des communautés revendiquent leurs propres patrimoines pour affirmer leur identité, nourrir un combat politique, développer le tourisme et leur économie ...

En construisant des programmes interdisciplinaires et grâce une palette exceptionnelle de moyens techniques conçus pour ces recherches, Sorbonne Université participe à cette transformation des enjeux en déchiffrant les origines et les usages des objets patrimoniaux et en contribuant à leur conservation et à leur valorisation. Toutes les disciplines sont concernées : des humanités numériques aux neurosciences et à la science des matériaux. » 

En ce moment à la Faculté des Lettres

Tout voir

Formations

Découvrez notre offre de formation

Lettres

La Faculté des Lettres de Sorbonne Université est l’une des plus complètes et des plus importantes, en France et dans le monde, dans le domaine des arts, des langues, des lettres, des sciences humaines et sociales.

 

 

Etudier à
la Faculté des Lettres

Les étudiantes et étudiants ont accès à 30 bibliothèques généralistes et spécialisées réparties sur les 12 sites et à un portail documentaire en ligne accessible 24 heures sur 24, regroupant plus de 1,5 million d’ouvrages. En outre la Faculté dispose d’espaces de coworking installés principalement dans plusieurs bibliothèques.

La vie associative

Découvrez nos 80 associations étudiantes !



Eloge du retard

Par Hélène L'Heuillet

Pourquoi les paysans vont sauver le monde

Par Sylvie Brunel

Graduate

25 000

Étudiantes et étudiants

1 200

Enseignantes et enseignants

720

Personnels

Ça se passe à la faculté de Médecine

Tout voir

Formations

Découvrez toute notre offre de formation

Médecine

La faculté de Médecine assure l’enseignement des 3 cycles d’études médicales : de la PACES (intégrée à la faculté) au 3e cycle incluant des DES, DESC, DU et DIU. Les enseignements sont dispensés principalement sur deux sites : Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine. La faculté dispense également des enseignements paramédicaux : l’orthophonie, la psychomotricité et l’orthoptie. Le site Saint-Antoine intègre une école de sage-femme.

Etudier à
la faculté de Médecine

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants et leur propose une large offre de formations ainsi qu’un accompagnement adapté à leur profil et à leur projet.

La vie associative

La diversité des étudiants et de leurs parcours est l’une de nos richesses. Sorbonne Université s’engage pour la réussite de chacun de ses étudiants.

21 393

usagers

17 527

étudiants

715

hospitalo-universitaires

12

centres de recherche

Chiffres-clés


Découvrir les dernières parutions

Toutes les parutions

Face aux risques

Par Pascal Griset, Jean-Pierre Williot, Yves Bouvier

Une histoire de la sûreté alimentaire à la santé environnementale

Ça se passe à la Faculté des Sciences et Ingénierie

Tout voir

Des formations riches et exigeantes

La faculté accompagne plus de 20 000 étudiants vers le monde professionnel grâce à une très large offre de formations adossées à la recherche, disciplinaires et interdisciplinaires, afin de répondre à tous les défis, scientifiques, technologiques et sociétaux. Son cycle d’intégration pluridisciplinaire et son dispositif majeure-mineure en licence, ses 80 parcours de masters, ses formations internationales, ses cursus en apprentissage et son offre de formation continue permettent de proposer des parcours riches et exigeants, adaptés aux projets de chacun, nourris par les recherches de ses enseignants-chercheurs et chercheurs.

Recherche

Couvrant tous les champs de la connaissance en sciences et ingénierie, la Faculté des Sciences et Ingénierie soutient la recherche au cœur des disciplines, la recherche aux interfaces, le développement de partenariat avec les entreprises, et favorise l'émergence de nouvelles thématiques pour répondre aux grands enjeux  du XXIe siècle.

La vie à
la Faculté des Sciences et Ingénierie

Que ce soit sur le campus Pierre et Marie Curie, ou dans ses trois stations biologiques, à Banyuls, Roscoff et Villefranche, la Faculté des Sciences et Ingénierie constitue à la fois un lieu d'enseignement, de recherche et d'épanouissement intellectuel, où cours, conférences, colloques, congrès, expositions et autres manifestations scientifiques rythment la vie de ses étudiants et de ses personnels.

La vie associative à la faculté des Sciences et Ingénierie

Vie associative

Découvrez la vie associative de la Faculté des Sciences et Ingénierie.