• Journée d'étude
  • Faculté des Lettres de Sorbonne Université
    Campus Sorbonne (Amphithéâtre Michelet)
    46, rue Saint Jacques – 75005 PARIS

La 3e journée d’étude du Comité pour l’histoire de l’Inserm se déroulera le 22 janvier 2020 sur le campus Sorbonne (Paris). Cet événement, organisé en partenariat avec Sorbonne Université et l’UMR SIRICE, constituera un nouveau temps de rencontre et d’échanges entre historiens, chercheurs en sciences humaines et sociales, témoins, scientifiques et acteurs institutionnels et associatifs. En tournant leur regard vers le passé, ils auront à l’esprit les problématiques actuelles… et porteront ainsi l’espoir de mieux discerner les enjeux des temps futurs.

Du cerveau aux neurosciences
3e journée d’étude du Comité pour l’histoire de l’Inserm

Les neurosciences occupent une place croissante au sein de la recherche médicale et scientifique. Plus qu’une discipline, elles articulent un ensemble de champs liés à la connaissance du cerveau et du système nerveux et interrogent les rapports complexes de l’Homme à son environnement et à ses semblables. De la recherche biomédicale aux sciences cognitives, acteurs, démarches et organisations qui structurent les neurosciences sont diverses.

Souvent convergentes, elles peuvent également s’avérer concurrentes. Alors que les découvertes et les défis des neurosciences sont relayés par les médias, ce domaine entre espoir et inquiétude suscite l’intérêt croissant du grand public. Au prisme des dernières techniques de l’imagerie médicale, le cerveau fascine. De manière désordonnées et, parfois, mal informées, les neurosciences semblent partout… Intégrées, parfois sans discernement, dans nombre de débats, elles sont mobilisées à propos des enjeux de société et de santé publique, d’éducation, de vieillissement et nourrissent chez certains les espoirs d’un homme "augmenté". Un regard plus réfléchi ne serait-il pas dès lors nécessaire ?

C’est par l’histoire que la troisième journée d’étude du Comité pour l’histoire de l’Inserm espère favoriser une réflexion plus sereine. Elle abordera tout d’abord l’évolution de la connaissance, de l’exploration et des représentations du cerveau du 16e siècle aux dernières innovations du 21e siècle. La construction historique de la définition de la maladie et de l’élaboration des thérapeutiques articulée à la mise en place d’un encadrement institutionnel et hospitalier, sera ensuite interrogée, en posant la question de la place et de la représentation des patients au sein du système de santé, et plus largement de la société.

> Voir le programme 

Mercredi 22 janvier 2020 de 9h à 18h
Entrée libre sur réservation selon les places disponibles
Pour toute information, contacter : celine.paillette@ext.inserm.fr