29 JUL 2019

Les 13 et 14 juin 2019, le workshop « réseau contre le cancer » réunissait à la faculté de Médecine Sorbonne Université les universités européennes de l’alliance 4EU+ . Sous l’égide de la Direction des relations internationales de l’université et avec le soutien institutionnel de la faculté de Médecine et du groupe hospitalier APHP.6 1, l’institut universitaire de cancérologie APHP.6 - Sorbonne Université a organisé une première rencontre sur la formation et la recherche intégrée.

Neuro-oncologue à l’hôpital universitaire de la Pitié-Salpêtrière, chercheur à l’institut du cerveau et de la moelle épinière 2 et maître de conférences à la faculté de Médecine Sorbonne Université, le Dr Ahmed Idbaih 3 a coordonné ce consortium qui témoigne de la volonté de synergie des universités de l’Alliance.

Ahmed Idbaih
Ahmed Idbaih © Sorbonne Université - Pierre Kitmacher

L’une des ambitions de l’alliance 4EU+ est de construire, sur des thématiques telles que l’environnement, l’Europe, le calcul et la santé, des cursus communs de formation irrigués par la recherche. Soutenu par l’Alliance, le workshop « réseau contre le cancer » s’inscrit pleinement dans cette perspective.   

L’alliance 4EU+

En 2018, Sorbonne Université s’unissait aux universités Charles de Prague, d’Heidelberg et de Varsovie, pour créer l'alliance 4EU. Avec l’arrivée des universités de Milan et de Copenhague, une alliance élargie à six institutions, 4EU+, a vu le jour en février 2019.

En renforçant une recherche de pointe au service de la société et en formant ensemble les nouvelles générations de citoyens européens, l’alliance 4EU+ a pour ambition de répondre aux défis qui s’imposent à l’Europe. Elle pose les premières bases d’un modèle novateur d’université européenne destiné à favoriser la libre circulation des personnes, des idées et des pratiques.

4EU + en chiffres :

  • 286 940 étudiants 
  • 23 680 personnels scientifiques et académiques
  • 26 350 personnels administratifs 
  • 243 projets Erasmus+
  • Un budget de 368M€ à l’horizon 2020
  • 4 axes prioritaires en recherche et en formation :
    • La santé et les changements démographiques en milieu urbain
    • L’Europe dans un monde qui change 
    • La transformation des sciences et de la société par les données 
    • La biodiversité et le développement durable

Pendant deux jours, enseignants-chercheurs et cliniciens des universités partenaires de l’Alliance et de la faculté de Médecine Sorbonne Université se sont réunis pour établir, avec le SIRIC CURAMUS 4, un programme de formation pluridisciplinaire en cancérologie.

« Ce consortium nous a permis de mieux nous connaitre et d’identifier les forces et les expertises de chacune des universités afin de créer une synergie dans l’enseignement et la recherche », explique Dr. Ahmed Idbaih.

De ces échanges est né le projet de création d’une école d’été en 2020 dont l’objectif est d’offrir aux étudiants de l’Alliance un panorama des dernières avancées en cancérologie. Ils bénéficieront d’enseignements en biologie et en informatique (notamment en big data et intelligence artificielle), mais aussi sur la médecine de précision et le développement de thérapies innovantes. Des enseignements en humanités médicales, un champ émergent de la médecine, permettront d’aborder des aspects éthiques, philosophiques, sociaux et psychologiques en lien avec la recherche médicale. Au travers de rencontres avec des startups et des entreprises, les étudiants pourront découvrir différentes perspectives professionnelles dans la recherche académique et industrielle, mais aussi les enjeux de transfert de technologie et de valorisation. 

Dans une volonté de collaboration, ces enseignements seront répartis entre les universités de l’Alliance en fonction des expertises de chacun.

« Nous avons un an pour mettre en œuvre cette summer school qui sera la première étape d’un programme éducationnel international en cancérologie commun au niveau de l’Alliance, indique le coordonnateur. Nous bénéficions pour cela du soutien de nos institutions et de tous les acteurs présents lors du workshop ».

Par la suite, un master européen et un programme doctoral en cancérologie communs aux six universités de l’Alliance devraient voir le jour d’ici 2022. Ils permettront de réaliser des cotutelles internationales, d’inciter la mobilité des étudiants, mais aussi d’échanger entre les laboratoires de l’Alliance des avancées technologiques. Pour les étudiants, ces cursus de formation seront l’occasion de commencer à constituer leur réseau professionnel de demain à l’échelle européenne.

Dans un second temps, des workshops dédiés à la recherche seront organisés. Ils permettront de mettre en place des projets de recherche ambitieux entre les six universités européennes de l’Alliance et d’obtenir des moyens matériels, financiers et humains communs en répondant conjointement et de façon plus efficace aux appels d’offres.


1 Regroupement des hôpitaux du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière - Charles-Foix et les hôpitaux du groupe hospitalier Est parisien (Saint-Antoine, Tenon, Armand-Trousseau, Rothschild, La Roche-Guyon) en un seul groupement hospitalier APHP.6.

2 ICM (Sorbonne Université, APHP, CNRS, Inserm)

3 Le Dr Ahmed Idbaih est aussi membre de l’IUC-APHP.6-SU. 

Site de recherche intégrée sur le cancer CURAMUS (cancer united research associating medicine, university & society)