• Colloque
  • Du au
  • Amphithéâtre Louis Liard - 17 rue de la Sorbonne, 75 005 Paris
  • Salle des actes - 54 rue Saint-Jacques, 75 005 Paris

La poésie a-t-elle (encore) de la valeur ?

Cette question émerge aujourd’hui dans le contexte d’une dépréciation sociale, de difficultés économiques, de critiques venues du roman, de polémiques chez les poètes eux-mêmes et de sortie hors du genre. Les reproches sont connus : autotélisme, élitisme, illisibilité, disparition du lectorat, sacerdoce illusoire, sacralisation désuète du livre et de l’écrit, etc. La contestation de la valeur de la poésie, dans le champ social comme dans le champ littéraire, est toutefois un phénomène ancien. De la méfiance du philosophe envers le poète chez Platon à la marginalisation du « poète lyrique à l’apogée du capitalisme » (W. Benjamin), puis à la quasi invisibilité contemporaine de la poésie, le destin social de celle-ci semble être celui de sa disparition. Parallèlement, de l’autoportrait satirique chez Stace, Régnier ou Saint-Amant à la « haine de la poésie » (G. Bataille), devenue « inadmissible » (D. Roche), il semble que la détestation de la poésie par les poètes eux-mêmes corrobore son effacement dans le champ.

Organisé(e) par Olivier Gallet, Adeline Lionetto, Stéphane Loubère, Laure Michel, Thierry Roger

Avec le soutien de : Cellf ; Obvil ; Sorbonne Université ; Université de Rouen

Inscription obligatoire par mail (Nom+Prénom) :  

Pour assister au spectacle du jeudi : inscription en ligne

> Consulter le programme

Valeurs de la poésie
Détail du tableau de Gustave Moreau, Orphée, 1865