17 JUIL. 2018
Stages d'écoute en médecine
450 étudiants ont pu participer à des stages d’écoute avec le collectif féministe contre le viol © Wavebreakmedia/stock

L’empathie du médecin, sa capacité à écouter et à comprendre les maux de son patient constituent en effet la base de l’alliance thérapeutique. L’équipe pédagogique de la faculté de Médecine de Sorbonne Université, sous l’impulsion du professeur Duguet, vice-doyen formation, a souhaité accorder une place privilégiée à l’enseignement de ces savoir-être.

Les médecins sont régulièrement amenés à prendre en charge des femmes ayant subi des violences physiques ou psychologiques. Pour préparer au mieux les étudiants à accompagner ces victimes, ils peuvent participer à des stages d’écoute. Depuis 2012, les étudiants de la faculté de médecine de Sorbonne Université effectuent au cours de leur cursus une double-écoute de quatre heures auprès d’une écoutante du collectif féministe contre le viol (CFCV) dans leur seul centre d’écoute en France.

La présidente du CFCV, Docteur Emmanuelle Piet, a rendu possible la présence quotidienne d’un étudiant en médecine, avec l’objectif de transmettre à de futurs médecins des compétences pour bien accueillir et orienter une femme victime de violences.

1700 étudiants ont pu partager cette expérience depuis qu’elle a été initiée.

« J’ai assisté à une matinée d’écoute de 9h à 14h, c’était très intense » explique Alice, étudiante en quatrième année. « Les écoutantes instaurent très rapidement un climat de confiance qui permet à la victime de se confier sans avoir peur d’être jugée. Elles leur communiquent ensuite toutes les adresses utiles selon l’endroit en France où elles se trouvent et les informent des démarches légales possibles. » Cette matinée d’observation aux futurs médecins de connaître le discours à adopter pour rassurer une victime et la conseiller. « Ces quatre heures sont vraiment nécessaires selon moi pour développer sa capacité d’écoute et comprendre ce que peuvent traverser les victimes. Moi-même je suis rassurée de savoir que mes collègues ont suivi cette formation, et ont pris conscience de ce que peuvent traverser certaines femmes. » La majorité des étudiants ayant suivi ce stage en font un retour très positif, conscients que l’écoute est au cœur de leur formation et de leur réussite à Sorbonne Université.