13 NOV. 2019

Nathalie Drach-Temam, vice-présidente Recherche, Innovation et Science ouverte présente les objectifs du projet Paris Parc dédié à l’innovation et à l’entrepreneuriat à Sorbonne Université.

Nathalie Drach-Temam
Nathalie Drach-Temam © Pierre Kitmacher - Sorbonne Université

Quels sont les objectifs de Paris Parc ?

Nathalie Drach-Temam : Véritable interface entre le monde de l’entreprise et celui de l’université, Paris Parc a pour principal objectif de rassembler dans un lieu unique les acteurs de l’innovation et de l’entrepreneuriat de l’Alliance Sorbonne Université : la société d’accélération du transfert technologique (SATT) Lutech, le fonds d’amorçage Sorbonne, l’incubateur Agoranov, mais aussi les services universitaires concernés, les instituts Carnot et le pôle entrepreneuriat étudiant.

L’intégration dans des espaces communs de ces différents acteurs permettra de consolider et de mettre en lumière cet écosystème d’innovation et d’entrepreneuriat dont l’expertise est déjà reconnue.

Ouvert sur l’extérieur, Paris Parc constituera un levier supplémentaire de collaborations avec les milieux socio-économiques. Il intégrera une pépinière d’entreprises, un hôtel d’entreprises, des lieux de rencontres et de conférences ainsi qu’une antenne de notre FabLab.

Il accueillera, de la conception à la maturation technologique en passant par l’accompagnement et le transfert, startups, PME, PMI, entreprises de taille intermédiaire, antennes de grands groupes et pôles de compétitivité.

Quelles actions sont déjà menées dans le cadre de cet écosystème d’innovation à Sorbonne Université ?

N. D.-T. : Lauréats de l’appel à projet French Tech Seed, Sorbonne Université et ses partenaires sont engagés depuis de nombreuses années déjà dans l’innovation, le transfert technologique et les relations avec les entreprises. Avec 145 spin-off issues de ses laboratoires, l’Alliance Sorbonne Université bénéficie d’une réelle dynamique en matière d’innovation. En témoigne le lancement d’un deuxième fonds d’investissement Sorbonne.

Nous poursuivons également nos actions autour de l’entrepreneuriat étudiant en renforçant notamment les activités du diplôme Etudiant Entrepreneur. Nous suscitons aussi, à travers des programmes d’accompagnement et de formation, l’envie d’entreprendre au sein de notre communauté universitaire (personnel, alumni, étudiants, doctorants). Un club des alumni entrepreneurs sera bientôt lancé.

Par ailleurs, le 19 septembre prochain sera organisée une journée dédiée à l’innovation à Sorbonne Université où seront exposées les réalisations de notre université en termes de création d’entreprises, de brevets et de licences ou de partenariats avec les entreprises.

Quelle est la valeur ajoutée pour les entreprises d’intégrer Paris Parc ?

N. D.-T. : Nous souhaitons contribuer à l’évolution technologique et sociétale des entreprises.

Celles qui seront hébergées à Paris Parc bénéficieront des nombreuses ressources offertes par Sorbonne Université. Elles pourront être mises en relation avec les étudiants de nombreux champs disciplinaires (sciences, ingénierie, santé ou sciences humaines et sociales) au travers de stages, d’études de cas ou d’expertises.

Les FabLabs de l’Université et plus de 80 plateformes technologiques et numériques pouvant répondre à des expertises de pointe leur seront ouverts.

Ces entreprises pourront aussi profiter des initiatives européennes en matière de santé, d’informatique et de climat au travers des KIC (Knowledge and Innovation Communities) de lEIT (European Institute of Innovation & Technology) que porte Sorbonne Université.

En rencontrant les chercheurs, les enseignants-chercheurs ou les doctorants conseils en entreprises de notre université, elles pourront obtenir une aide en matière de conseil technique, scientifique ou organisationnel, de veille, d’études bibliographiques ou de faisabilité. Elles pourront également participer aux nombreuses manifestations scientifiques internationales organisées sur nos campus. Enfin, elles auront accès aux formations en entrepreneuriat, en innovation, en sciences, en ingénierie, en santé, en sciences humaines et sociales et en management.

Quelles activités pensez-vous développer au sein de Paris Parc ?

N. D.-T. : En plus de la mise en réseau, nous souhaitons proposer des activités autour du conseil. Des accompagnements personnalisés seront mis en place par la SATT et l’incubateur Agoranov autour de la création de startups (modèle économique, gestion, marketing…).

Nous envisageons, par ailleurs, d’organiser des rencontres avec des investisseurs, des industriels, des alumni entrepreneurs ou des chercheurs. Des hackathons et des visites de laboratoires sont aussi prévus.

Grâce à toutes ces actions, ce futur lieu emblématique au cœur de la capitale contribuera également à renforcer les activités de Paris et de sa région en matière d’innovation et d’entrepreneuriat.