16 OCT. 2018

Dans le cadre du renforcement de leur collaboration, l'Université de technologie de Nanyang (NTU) et Sorbonne Université ont tenu leur 3e atelier, du 3 au 5 octobre 2018 à Paris, sur le campus Pierre et Marie Curie.

Depuis 2010, le partenariat NTU/Sorbonne Université s'est développé grâce à des accords bilatéraux en matière de formation et de recherche. Au fil des ans, Sorbonne Université a envoyé 28 étudiants de licence et de maîtrise pour étudier à NTU dans le cadre de leur échange international. Par ailleurs, les deux universités ont mis en place un solide programme de doctorat en cotutelle. Il y a aujourd'hui 11 doctorants inscrits dans ce programme initié en 2015/2016. Jusqu'à présent, l'accent a été mis sur la physique, la science des matériaux, la chimie et l'énergie. L’année dernière, NTU a créé le master en science des matériaux et nanotechnologies aux BioInterfaces enseigné en anglais dans les deux universités.

La collaboration de recherche entre NTU et Sorbonne Université couvre plusieurs domaines des sciences, de l'ingénierie et des sciences humaines. Le réseau de recherche Sinergie, dédié aux énergies renouvelables, comprend notamment l'Université de technologie de Nanyang, le laboratoire privé ENGIE à Singapour et 25 laboratoires français. En physique, Sorbonne Université a été à l’initiative de la création de Majulab, une unité mixte internationale de recherche (UMI), avec le CNRS, UCA, Sorbonne Université, NUS et NTU. Cette unité de recherche travaille sur les questions quantiques au Center for Quantum Technologies à Singapour. Depuis 2016, Sorbonne Université est officiellement associée à Majulab à travers la création de la filière CMI Chimie, Matériaux & Interfaces et a étendu le domaine de recherche à la chimie.

Les workshops se sont tenus en alternance entre la France et Singapour : à Paris en septembre 2015, à Singapour en juin 2016 et de nouveau à Paris en octobre 2018. Ce dernier workshop s’articule en plusieurs sessions, comprend de courtes conférences et des temps d’échanges pour favoriser l'émergence de nouvelles interactions. Le workshop a accueilli également le lancement de Majulab-Paris, le site de l'UMI.

Pour en savoir plus :